Massages asiatiques : que faut-il en penser ?

Il existe de nombreuses sortes de massages. Des pratiques relaxantes ou toniques qui sont censées faire du bien, notamment en cas de stress ou de surmenage dans le travail. Jérôme est le cobaye du jour, il a testé différents massages.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Massage : lequel choisir ?
Massages asiatiques : faire du bien au corps et à l'esprit  —  Le Magazine de la Santé

Jérôme a bien besoin d'un moment de relaxation. Après plusieurs semaines chargées, il manque de sommeil et se sent un peu crispé. 

"Je suis plutôt quelqu’un de posé. Je fais beaucoup de sport, mais je travaille aussi beaucoup… donc ça va être une bonne occasion de se détendre", explique Jérôme Estrade, 33 ans.

Un massage tonique comme en Thaïlande

Il va tester deux types de massages avec deux techniques différentes. C'est un voyage vers l’Asie puisque la première étape sera thaïlandaise. Jérôme va expérimenter le nuad sabai, un massage, pratiqué avec de l’huile aromatique chaude. 

Il s’attendait à un massage doux. Les gestes sont en fait très appuyés, la masseuse utilise tout le poids de son corps pour réaliser des pressions profondes. L’objectif est de rééquilibrer l’énergie du corps. C’est la surprise pour Jérôme car il ne s’attendait pas à un massage aussi puissant.  

"C’est doux mais intense quand même. C’est vrai qu’elle met un peu de force, un peu de poids parce que j’ai vu qu’elle montait aussi sur la table… je pensais que c’était un peu plus doux que ça l’est réellement", explique Jérôme.

Tout le corps est massé, du dos aux jambes, en passant par la tête, sans oublier l’étirement, intense, des bras et des trapèzes. Jérôme a été un peu bousculé.  

"J’ai un peu la sensation d'avoir fait une petite séance de sport avant avec les muscles qui étaient un peu douloureux. C’est comme si elle avait appuyé sur les douleurs, et ça faisait partir les toxines, etc… Au final ça fait vraiment du bien", confie Jérôme.

Maintenant que Jérôme a expérimenté un massage vigoureux, c’est avec une certaine appréhension qu’il attend le deuxième, censé être plus tonique.  

Soigner ses émotions avec le massage tibétain

Le voyage se poursuit au Tibet. La praticienne identifie des points de tension sur lesquels elle doit travailler. Grâce à cette technique ancestrale, ces points sont stimulés. L’énergie est censée se rééquilibrer dans le corps.

"On travaille sur les points sur lesquels on peut travailler pour améliorer l’état de santé, le sommeil et aussi tout le global de la paix à l'intérieur de soi. Sans le stress, sans la peur, sans la crainte", explique Tseten Wangmo, directrice du spa. 

Par rapport au massage thaï, les gestes sont beaucoup plus lents et ciblés. Jérôme est surpris, c’est loin de ce qu’il avait imaginé.

"Je me sens bien, j’ai vraiment l'impression d’avoir un soin. Elle trouve les petits points douloureux, les petites tensions et elle essaye de les faire partir donc c’est assez agréable", confie Jérôme.

Les bienfaits de la fasciasthérapie

Les massages traditionnels asiatiques inspirent la communauté médicale occidentale. Elle s’intéresse de plus en plus au champ des fascias, ces membranes présentes dans notre corps qui enveloppent les muscles, les os et d'autres organes. 

"Certains kinésithérapeutes dans le monde du sport font ce qu’on appelle de la fasciathérapie. On va essayer de bouger les plans de glissement des muscles, on va essayer de travailler sur les chaînes musculaires et là, effectivement, on commence à se rapprocher beaucoup de ces médecines traditionnelles asiatiques", explique le Dr Nicolas Barizien, médecin du sport à l'hôpital Foch, à Suresnes (92). 

Jérôme repart détendu. Pour le prix de ces massages, comptez tout de même un peu plus de 100 euros pour le thaï et 125 euros pour le traditionnel tibétain.