1. / Maladies
  2. / Yeux

Cécité corticale : une déficience visuelle mal connue

La cécité corticale est une cause de perte de vision méconnue. Encore trop rarement diagnostiquée, elle est souvent "masquée" par des troubles du comportement liés à une perception très altérée du monde. Il est pourtant possible de rééduquer le cerveau, comme après un accident vasculaire cérébral, et de lui apprendre à voir.

Rédigé le

Cécité corticale : une déficience visuelle mal connue

La cécité corticale est un trouble visuel qui peut être caché par des séquelles neurologiques : "On pense toujours que l'on voit avec nos yeux mais en réalité, les yeux prennent une photo du monde extérieur. Cette photo est transmise à notre cerveau, et c'est notre cerveau qui voit. Quand le cerveau est lésé, on ne peut plus voir et on a donc une cécité corticale. Les yeux prennent une photo mais il n'y a plus aucune structure au niveau cérébral pour voir cette image", explique Sylvie Chokron, neuropsychologue.

Un faible champ visuel est un des principaux symptômes de la cécité corticale. "A priori les lésions sont définitives, annonce Sylvie Chokron, mais on peut solliciter des régions autour de la région lésée pour faire le travail visuel que le patient n'est pas censé faire". Les séances de rééducation permettent au cerveau du patient de poursuivre l'apprentissage de la vision malgré les lésions.

Le diagnostic et la prise en charge de la cécité corticale sont souvent tardifs. Un kit sera bientôt disponible pour l'identifier dès 3 mois chez les très grands prématurés dont le cerveau risque d'avoir souffert.