1. / Maladies
  2. / Psychiatrie
  3. / Syndrome Gille de la tourette

Syndrome de Gilles de la Tourette : des tics incontrôlables

Mouvements et cris incontrôlés, tics moteurs et/ou vocaux parfois très grossiers, le syndrome de Gilles de la Tourette est une maladie rare, très handicapante socialement. Mais il est possible de le traiter si le diagnostic du syndrome de Gilles de la Tourette est bien porté.

Rédigé le , mis à jour le

Syndrome de Gilles de la Tourette : des tics incontrôlables
Syndrome de Gilles de la Tourette : des tics incontrôlables
Sommaire

Qu'est-ce que le syndrome Gilles de la Tourette ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent le syndrome de Gilles de la Tourette.

En 1885, Georges Gilles de la Tourette a moins de 30 ans et n'est encore qu'un interne lorsqu'il publie dans les Archives de neurologie un article où il décrira pour la première fois le syndrome qui portera plus tard son nom.

Rare, touchant environ une personne sur 2.000, le syndrome de Gilles de la Tourette se caractérise par l'apparition dans l'enfance de tics moteurs et/ou vocaux. En d'autres termes des mouvements et/ou des paroles, des cris incontrôlés. Ces tics sont fréquents et durent plus d'un an.

Le diagnostic du syndrome de Gilles de la Tourette est facilement posé lorsque le patient souffre de coprolalie, ce tic vocal qui consiste à prononcer une série de gros mots de manière irrépressible. Mais lorsque le syndrome s'exprime essentiellement par des mouvements incontrôlés, moins spectaculaires, il s'écoule en moyenne cinq ans entre l'apparition des premiers signes et le diagnostic.

Syndrome Gilles de la Tourette : un diagnostic parfois tardif

Alizée a fait pratiquement toute son école primaire sans savoir ce qui lui arrivait. Elle raconte son parcours avec sa famille.

Le diagnostic du syndrome de Gilles de la Tourette est d'autant plus long à poser que le stress généré par la consultation médicale bloque presque toujours l'apparition des tics devant les spécialistes consultés.

Pour 75% de patients, les symptômes disparaissent à l'âge adulte. On pense en effet que les tics seraient liés au processus de maturation du cerveau durant l'enfance et l'adolescence.

Durant ces périodes de la vie, les neurones se multiplient et de nouvelles connexions s'établissent sans cesse engendrant des accidents, comme des courts-circuits.

Syndrome Gilles de la Tourette : quelle prise en charge ?

Comment se déroule une séance de thérapie comportementale et cognitive ?

Une fois sur quatre, la fin de l'adolescence ne résout rien. Et dans ce cas, la cause exacte du syndrome reste inexpliquée. Un traitement médicamenteux peut être envisagé mais il n'est pas systématique.

Les thérapies comportementales et cognitives se sont avérées efficaces. Elles sont fondées sur des exercices permettant de contrôler progressivement ces mouvements involontaires.

Les bénéfices de la thérapie cognitive et comportementale s'amplifient sur le long terme. Comme si le "circuit" responsable des tics n'était plus alimenté... et/ ou que le cerveau avait renforcé le système de "filtre", de contrôle, qui semble défaillant dans le syndrome de Gilles de la Tourette.

Reste un élément qui aggrave souvent les tics et qui peut être amélioré sans aucune aide médicale : le regard des autres.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :