1. / Maladies
  2. / Peau
  3. / Eczéma

Alimentation et eczéma : un lien rare !

L'eczéma est une maladie de la peau qui concerne 2,5 millions de Français. Le Dr Germaine Gabison, dermatologue, a répondu à 3 questions sur l'eczéma et l'alimentation...

Rédigé le , mis à jour le

Alimentation et eczéma : un lien rare !
©Association Française de l'Eczéma

Existe-t-il un lien entre l'eczéma et l'alimentation ?

"Dans la majorité des patients, il n'y a pas de lien du tout. Le lien concerne une minorité de patients mais comme c'est à la mode, tout le monde finit par se poser des questions ! L'eczéma n'a pas de facteur alimentaire qui l'aggrave. C'est une maladie génétiquement programmée, avec un gène qui code pour l'eczéma, l'asthme et le rhume des foins et le gène s'exprime différemment en fonction de l'individu, de l'environnement et de l'âge. Ce gène s'explique plus fréquemment sur le versant cutané dans la petite enfance et plus fréquemment sur le versant respiratoire chez l'adulte.

L'eczéma, ou dermatite atopique, a aussi une composante allergique (NDLR : une allergie est une réaction inadaptée du système immunitaire à certaines substances comme les acariens, les pollens, les aliments. Des "poussées", autrement dit une exacerbation des symptômes peuvent survenir en fonction de certains facteurs, comme la chaleur, la sueur, des tissus rêches et parfois de certains aliments).

Dans quel cas l'alimentation a-t-elle un impact sur l'eczéma ?

Certains enfants développent des allergies alimentaires qui peuvent se manifester par de l'eczéma. Dans ces cas-là, on remarque au décours des repas, de quelques minutes à une heure maximum, quelque chose d'anormal ; il s'agit par exemple du "syndrome oral" (les lèvres gonflent et l'eczéma se situe plus autour de la bouche). Les aliments sont le plus souvent souvent des protéines de lait de vache, des œufs, du blé, des oléagineux, des cacahuètes,...

A lire aussi : Eczéma, les bons gestes

Comment réagir dans ce cas ?

Si le lien est évident, il suffit d'arrêter de donner l'aliment en cause pour voir si cela s'améliore. Et si l'eczéma est facile à soigner, aucune investigation n'est nécessaire. Mais si le lien n'est pas évident, ou s'il y a des rechutes fréquentes, alors qu'il est bien traité, ou une résistance au traitement, une exploration en allergologie est nécessaire pour identifier le facteur alimentaire en cause.

La 5ème journée française de l'eczéma, organisée par l'association française de l'eczéma a lieu samedi 1er juin de 9h30 à 17h30 (plus d'information, ici).

 

 

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr