1. / Maladies
  2. / Maladies nutritionnelles
  3. / Cholestérol

Hypercholestérolémie : quelle surveillance ?

Lorsque l'on a un taux de cholestérol au-dessus de la normale, à quelle fréquence faut-il faire un contrôle sanguin ?

Rédigé le , mis à jour le

Hypercholestérolémie : quelle surveillance ?

Les réponses avec le Dr Philippe Giral, lipidologue, et avec le Pr François Schiele, chef du service de cardiologie du CHU de Besançon :

"Concernant la surveillance et la fréquence des contrôles, tout dépend du taux de cholestérol. Pour les formes familiales, les taux sont énormes et cela va avoir des conséquences très tôt dans la vie. On juge l'hypercholestérolémie en fonction du niveau de risque et en fonction du niveau de cholestérol atteint. Il y a une double interrogation : quel est le risque par rapport à son âge, par rapport au fait que l'on est fumeur, que l'on a du diabète… ? Et quel est le niveau du cholestérol ? Dans ce cas, on regarde les conseils diététiques et éventuellement les médicaments."

"Il ne faut pas raisonner en norme parce que la norme est individuelle. C'est le médecin et le patient qui en fonction d'un certain nombre de variables vont dire ce qui est normal et ce qui n'est pas normal. C'est la raison pour laquelle sur les feuilles de résultats, on parle de valeurs de référence et non pas de normes. Et avec le médecin, une fois que l'on a fixé votre norme, on regarde si un traitement est nécessaire et on définit la fréquence des contrôles. Pour des patients qui sont en post-infarctus, qui débutent un traitement, le contrôle se fera peut-être tous les trois mois. Et chez des personnes qui ont une hypercholestérolémie qui n'est pas très importante, les contrôles peuvent avoir lieu une fois tous les cinq ans car tout va bien. L'essentiel étant qu'il ne se soit rien passé : pas de prise de poids, pas de tabac, pas d'infarctus dans la famille…"

Sponsorisé par Ligatus