1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Les masques chirurgicaux sont-ils vraiment réutilisables ?

Selon l'UFC-Que choisir il serait possible de laver les masques chirurgicaux. Des chercheurs travaillent aussi sur leur réutilisation. Mais, pour le moment leur projet est bloqué pour des raisons administratives.

Rédigé le

Les masques chirurgicaux sont-ils vraiment réutilisables ?

Tout commence en mars dernier, lors de la première vague de l’épidémie de coronavirus. A l’époque, les masques chirurgicaux manquent, y compris pour les soignants. Une centaine de chercheurs, d’ingénieurs et de médecins tentent alors de trouver une solution pour les réutiliser en toute sécurité.

Ce projet de recherche inédit est créé en partenariat avec le CNRS, le CEA ou Commissariat à l’énergie atomique, l’INSERM, plusieurs universités et des CHU. 

Ces équipes ont démontré en laboratoire que les masques chirurgicaux peuvent être lavés au moins 10 fois en machine, avec un détergent, entre 60 et 95 degrés, tout en respectant leur capacité de filtration. Ce lavage élimine bien le SARS-COV-2, le virus à l’origine de la Covid.  

Des bactéries résistantes à un simple lavage en machine

Mais, là où cela se complique, c’est que ce lavage ne détruit pas certaines bactéries résistantes, comme la tuberculose. Et c’est particulièrement problématique pour les masques portés par les professionnels de santé. Dans les hôpitaux, le lavage serait en effet fait par des machines “collectives”. La tuberculose pourrait alors contaminée d’autres soignants, via les masques.  

Une étape de stérilisation nécessaire  

Pour éviter cela, les chercheurs ont ajouté à leur protocole une phase de stérilisation. Ils ont testé différentes méthodes déjà utilisées pour désinfecter du matériel médical comme l’irradiation par des rayonnements gamma ou bêta. 

Ces procédés éliminent bien toutes les bactéries. Les scientifiques ont démontré que les masques chirurgicaux supportaient 5 cycles de lavage et de stérilisation, tout en restant efficaces. Mais, la stérilisation n’est évidemment pas envisageable chez un particulier.  

Des verrous administratifs à la réutilisation des masques  

Actuellement, le principal frein à la réutilisation des masques est réglementaire. Le masque chirurgical est un dispositif médical à usage unique. Un décret précise même que “les dispositifs médicaux à usage unique ne sont pas réutilisés”. L’Agence nationale du Médicament a donc mis un coup d’arrêt au projet des chercheurs.