1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer du sein

Cancer du sein : les chercheurs vous répondent en direct

À l'occasion d'Octobre rose, le mois de sensibilisation contre le cancer du sein, l'Association pour la recherche sur le cancer (ARC) met en place une plateforme d’échange en ligne entre grand public et chercheurs.

Rédigé le , mis à jour le

Cancer du sein : les chercheurs vous répondent en direct
Cancer du sein : les chercheurs vous répondent en direct

Du 3 au 28 octobre 2011, les internautes vont pouvoir poser en direct leurs questions sur le cancer du sein à des spécialistes. Le rendez-vous est donné sur le site Internet de l'Association pour recherche sur le cancer (ARC) ou sur la page Facebook de l'association.

Cette initiative est partie d'un constat : "sur Internet on trouve très peu d'informations sur l'avancée de la recherche sur le cancer", note Martine Borgomano, directrice de la communication et du développement de l'ARC.

Des patients parfois déboussolés

Une façon d'apporter des éléments de réponse à des internautes parfois déboussolés : "la grosse difficulté avec Internet, c'est qu'on ne sait pas où trouver la bonne information", explique Martine Borgomano.

De plus, en 2004 une étude menée par la DREES et l'Inserm révélait que près de la moitié des cancéreux trouvaient l'information médicale "trop compliquée". Et plus d'un tiers des patients interrogés estimaient que les médecins ne prenaient pas le temps de répondre à leurs questions. "Avec cette plateforme les internautes reçoivent une information fiable de la part de l'émetteur le plus qualifié", ajoute Martine Borgomano.

Quatre chercheurs spécialistes du cancer du sein vont donc répondre durant un mois aux visiteurs. Mais une règle d'or est à respecter pour ces médecins : "répondre de la manière la plus compréhensible possible à des personnes qui n'ont jamais eu de formation médicale".

Des questions sur la recherche

Les problématiques abordées devront essentiellement porter sur les dernières avancées de la recherche : la prévention, les facteurs de risque, les outils de dépistage et de diagnostic et les thérapies. "L'objectif n'est pas de faire un diagnostic en ligne", insiste Martine Borgomano. Le public pourra également voter pour une question déjà posée par d'autres internautes et en attente de réponse. Plus les votes seront nombreux, plus les chances de réponse augmenteront.

Ce dispositif déjà mis en place en février 2011, lors de la journée mondiale contre le cancer avait attiré plus de 7 000 visiteurs. Les questions autour du cancer su sein avaient alors été nombreuses. Rappelons que le cancer du sein est le plus fréquent chez les femmes, 53 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année selon la Ligue contre le cancer.

 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :

  • Association pour la Recherche sur le Cancer (ARC)
    Page Facebook