1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer du sein

Cancer de l'intervalle : quand le cancer du sein échappe au dépistage

Le cancer du sein touche plus de 50.000 femmes chaque année en France. Des femmes qui sont invitées à partir de 50 ans, à effectuer une mammographie tous les deux ans dans le cadre du dépistage organisé. Mais un cancer peut tout de même être découvert entre ces deux mammographies de contrôle : le cancer de l'intervalle. Ces cancers de l'intervalle représenteraient près de 20% des cancers du sein, et auraient un pronostic en moyenne moins favorable que ceux découverts lors du dépistage. Pour les patientes atteintes qui ont bénéficié d'un suivi régulier, l'incompréhension est totale.

Rédigé le , mis à jour le

Cancer de l'intervalle : quand le cancer du sein échappe au dépistage

Qu'est-ce qu'un cancer de l'intervalle ?
 

Un cancer sur cinq serait découvert dans l'intervalle de deux ans prévu par le dépistage organisé par mammographie. Dans plus de la moitié des cas, le cancer de la patiente n'était pas présent au moment du contrôle. Ce cancer est évolutif, c'est-à-dire qu'il va apparaître 6 mois, 7 mois après une mammographie totalement normale. "Une tumeur qui n'était pas visible car elle a été plus vite en se développant", selon le Dr Brigitte Séradour, radiologue.

Il existe aussi des faux cancers de l'intervalle. Des tumeurs qui étaient déjà présentes lors de la dernière mammographie mais qui n'ont pas été diagnostiquées par le radiologue. Pour le Dr Brigitte Séradour, il y a plusieurs explications : "Soit la technique n'a pas été parfaite, le cliché n'a pas été bien réalisé ou la machine n'était pas adaptée. Soit le radiologue a pu faire une erreur de lecture ce qui peut arriver, et que l'on pourrait rattraper dans le programme de dépistage par la deuxième lecture. Soit il s'agit de cas où le cancer est apparu bénin car il était à l'époque d'une allure peu inquiétante."

Pourquoi certains cancers échappent-ils au contrôle du radiologue ? Pour le comprendre, il faut savoir qu'il existe différents types de tumeurs qui se voient plus ou moins bien lors d'une mammographie. "La tumeur est un ensemble de cellules tumorales et de ce qui leur permet de se diviser, de grandir, soit de ce qui leur apporte les nutriments nécessaires à leur multiplication", explique le Dr Anne Vincent-Salomon, anatomopathologiste. Ce tissu de soutien, c'est ce que les spécialistes appellent le stroma, sorte de réaction cicatricielle qui entoure les cellules cancéreuses et qui est particulièrement visible sur les radios. "Toutes les tumeurs n'ont pas la même quantité de stroma. Du coup, cela rend plus ou moins délicat le dépistage des tumeurs au niveau de la mammographie et de l'échographie", précise le Dr Anne Vincent-Salomon.

Il est donc impératif de continuer la recherche sur la typologie des cancers du sein pour mieux les détecter et les soigner. En moyenne, les cancers de l'intervalle ont un pronostic moins favorable que ceux découverts dans le cadre du dépistage, avec des formes de tumeurs plus agressives.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus