Combien de temps les écrans volent-ils aux nuits des enfants ?

Les enfants qui ont accès à des tablettes ou des smartphones dans leur chambre bénéficient de moins de sommeil que ceux qui n'en n'ont pas, pointe une étude publiée ce 5 janvier dans la revue Pediatrics.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Sur 2.000 collégiens étudiés, ceux qui disposent de tablettes et de smartphones dans leur chambre la nuit dorment de 11 à 30 minutes de moins (en moyenne) que leurs camarades qui n'en sont pas dotés, selon ces travaux.

En outre, les enfants qui ont une télévision au pied de leur lit voient leur sommeil amputé de 8 à 28 minutes par rapport à ceux qui n'ont pas de télécommande à portée de main.

"Ces résultats doivent servir de mise en garde contre un accès illimité à des écrans dans les chambres d'enfants", soulignent les auteurs de l'étude emmenés par Jennifer Falbe de l'institut de Santé publique à l'Université de Californie.

Plusieurs phénomènes pourraient être à l'origine de ces écarts dans le temps de sommeil. Premièrement, le type de lumière émise par les écrans de télévision, les tablettes et les smartphone empêche la sécrétion de mélatonine. Or, cette hormone participe à la régulation du sommeil. Par ailleurs, la stimulation des interactions sociales (via l'utilisation des téléphones) ou l'anxiété liée aux contenus de certains programmes de télévision peuvent influencer la vitesse d'endormissement.

Source : Sleep Duration, Restfulness, and Screens in the Sleep Environment. J. Falbe et coll. Pediatrics, 5 janv. 2015. doi:10.1542/peds.2014-2306 

VOIR AUSSI :

La mélatonine est naturellement sécrétée la nuit par notre corps, et plus précisément par la glande pinéale située dans notre cerveau. C'est elle qui, en l'absence de lumière, permet à notre corps de se synchroniser avec les rythmes biologiques du jour et de la nuit.