Le jeûne est-il conseillé avant une chimiothérapie ?

Le jeûne est-il conseillé avant une chimiothérapie ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr Jean-François Toussaint, physiologiste, et avec le Dr Patrick Serog, nutritionniste :

"Il y a un grand débat autour de cette question. Il n'y a pas d'études aujourd'hui suffisamment importantes en nombre pour dire que si on utilise le jeûne avant une chimiothérapie, on va stresser la cellule, favoriser la pénétration du produit, plus dans les cellules cancéreuses qui ont un stress un peu particulier par rapport aux autres. De nombreuses études sont en train de se préparer, de se faire et peut-être qu'un jour on utilisera le jeûne séquentiel dans ces moments-là.

"L'idée est séduisante, mais attention à ne pas utiliser le jeûne quand on a déjà un cancer et que l'on a un traitement de chimiothérapie en se disant que si on jeûne, finalement on ne va pas nourrir son cancer. En général, ça se passe très mal."

"Il y a une très belle expertise collective qui a été publiée en 2014 par l'Inserm sur le sujet du jeûne thérapeutique. Une seule étude a été réalisée dans des conditions correctes. Et il y a une demi-douzaine d'études en cours, en particulier sur ce sujet. Mais on remarque que certaines études sont ouvertes depuis cinq ans et n'ont toujours pas recruté le nombre suffisant de sujets pour pouvoir apporter la preuve. La difficulté de l'observance (le fait de se maintenir dans des conditions difficiles en cas de cancer) fait toute la problématique. On est prêt à se donner à cela pour des raisons philosophiques… mais recruter dans une population ouverte des témoins, c'est très difficile de pouvoir y arriver."