Cancer : prédire l'espérance de vie grâce au système immunitaire

Pour certains chercheurs, la clé de la propagation du cancer dans un organisme se situe non pas dans la tumeur mais dans le système immunitaire du malade.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Pour Jérôme Galon, chercheur à l'Inserm, la propagation plus ou moins rapide d'un cancer serait due en partie à notre système immunitaire. Il a mis au point un test clinique capable de prédire pour un malade son espérance de vie, son risque de récidive en se basant uniquement sur ses cellules immunitaires. Le principe de ce test, appelé Immunoscore, est d'analyser les lymphocytes T, les cellules chargées de combattre la tumeur. Plus l'immunoscore est élevé, plus l'espérance de vie serait prolongée.

Ce test pourrait permettre le développement d'une médecine personnalisée en fonction des résultats ainsi que des traitements privilégiant l'action du système immunitaire. Ce test qui est déjà proposé dans une dizaine de pays mais qui n'est pas remboursé en France. Son inventeur vient de recevoir le prix de l’inventeur de l’année, décerné par l’Office européen des brevets.