Cancer de la vessie : en quoi consiste le traitement par le BCG ?

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consistent les injections de BCG ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Yann Neuzillet, chirurgien urologue :

"Le but des injections de BCG est de stimuler l'immunité. C'est de faire venir des cellules immunitaires dans la paroi vésicale pour favoriser la reconnaissance des cellules cancéreuses et leur destruction par le système immunitaire. (NDLR : à l'aide d'une sonde, on administre le médicament dans la vessie et on le laisse dedans durant 1 heure ou deux. On répète ce protocole une fois par semaine pendant 6 semaines, puis un traitement d'entretien est effectué par exemple une fois par semaine toutes les 3 semaines durant 3 ans)

"On s'était rendu compte que les personnes qui avaient des maladies comme la tuberculose développaient moins de cancers. Par la suite, nous avons réalisé des tests sur l'animal et on s'est rendu compte que ça protégeait et ça permettait même de guérir certaines formes de cancer chez le chien. Et finalement, on l'a utilisé chez l'homme pour pouvoir éviter la récidive des tumeurs de vessie. Et depuis maintenant trente ans, il y a eu une autorisation de mise sur le marché. Ce n'est pas exactement la même souche bactérienne mais le but est de stimuler l'immunité, de faire venir des cellules sur place qui vont avoir un effet contre le cancer. On ne connaît pas encore parfaitement les mécanismes exacts par lesquels le BCG lutte contre le cancer.

"Tous les pays ne pratiquent pas la vaccination contre le BCG et il n'y a pas de lien évident entre la vaccination par le BCG et le fait de moins faire de cancer de la vessie, ni même en termes d'efficacité ultérieure du traitement par BCG."