Le seuil des 160 000 morts du Covid franchi en France

Parmi les 160 000 morts du Covid, 40 000 ont eu lieu au cours de l'année 2022. Selon une nouvelle étude, le Covid a par ailleurs été la troisième cause de décès en 2020, derrière les cancers et les maladies cardiovasculaires.

Mathieu Pourvendier avec AFP
Rédigé le , mis à jour le
La barre des 150.000 morts avait été franchie le 8 juillet
La barre des 150.000 morts avait été franchie le 8 juillet  —  Shutterstock

Les vaccins contre le Covid-19 nous protègent contre les formes graves et les décès, mais ce virus continue de tuer. Ainsi le seuil des 160 000 morts liés au Covid-19 a été franchi en France, sur fond de neuvième vague de l'épidémie, selon les chiffres publiés mardi 13 décembre par Santé publique France.

40 000 morts du Covid en 2022

Plus précisément, un total de 160 008 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie en France en mars 2020, dont 130 617 à l'hôpital. La barre des 150 000 morts avait été franchie le 8 juillet 2022.       

"L'épidémie n'a pas disparu, le virus tue encore et frappe encore", a lancé la Première ministre Elisabeth Borne fin novembre à l'Assemblée nationale. Sur la seule année 2022, qui touche à sa fin, la France compte près de 40 000 morts du Covid.       

23 217 patients hospitalisés mi-décembre

En outre, l'épidémie, qui avait connu une accalmie après une vague d'après-rentrée, est repartie depuis plus de trois semaines. Elle est portée par le sous-variant BQ.1.1 d'Omicron, qui remplace progressivement BA.5.  Cette nouvelle vague fait toujours monter les contaminations, mais à un rythme ralenti ces derniers jours. L'horizon du pic épidémique reste encore incertain.     

En effet, mardi 13 décembre au soir, les autorités sanitaires comptabilisaient 23 217 patients hospitalisés, dont 2 104 nouvelles admissions. Et 135 patients sont décédés à l'hôpital dans les dernières 24 heures.

À lire aussi : Covid, grippe : se vacciner maintenant pour un Noël serein !

Un décès sur 10 lié au Covid en 2020

Une autre étude réalisée par l'agence Santé publique Francela Direction statistique des ministères sanitaires et sociaux (Drees) et l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), également publiée mardi 13 décembre, a démontré qu'en 2020, le Covid-19 a tué environ 69 000 Français, ce qui en fait la troisième cause de décès derrière les cancers et les maladies cardiovasculaires.  

Un dixième des Français décédés en 2020 sont ainsi morts du Covid (10,4%), là où plus d'un quart (25,6%) ont succombé à des cancers et environ un cinquième (20,2%) à des maladies cardio et neurovasculaires.      

Un peu plus de la moitié des victimes d'une infection au SARS-CoV-2 en 2020 avaient 85 ans ou plus, les hommes décédés du Covid étaient en moyenne plus jeunes que les femmes.

Recul des autres causes de décès

Les chiffres de l'étude, compilés sur la base des certificats de décès établis cette année-là, reflètent une situation dans laquelle la mortalité n'avait pas encore été fortement réduite par l'arrivée des vaccins. Ils témoignent aussi d'un recul des morts liés à une autre cause que le Covid (maladies respiratoiresinfectieusesaccidents de la route) qui s'explique par le contexte des mesures anti-Covid, dont les confinements.

Ainsi, il y a probablement eu "un effet protecteur, notamment contre les maladies respiratoires et infectieuses et les accidents de transport, lié aux mesures de prévention qui ont accompagné la crise sanitaire", avancent les auteurs.    

Covid : un nouveau vaccin face à une huitième vague ?
Covid : un nouveau vaccin face à une huitième vague ?  —  Le Magazine de la Santé - France 5Le Mag de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !