1. / J'ai mal…
  2. / Aux yeux

Blépharite : quand les paupières s'enflamment

Inflammation des paupières, plus particulièrement de la zone à la racine des cils, la blépharite peut être chronique et devenir très invalidante, car elle démange beaucoup. Qu'est-ce que la blépharite ? Comment la traite-t-on ?

Rédigé le , mis à jour le

Blépharite : quand les paupières s'enflamment
Sommaire

Qu'est-ce que la blépharite ?

Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes expliquent la blépharite.

Les yeux sont lubrifiés et protégés par les larmes, qui sont secrétées par les glandes lacrymales. Les larmes apportent un confort et permettent d'évacuer les corps étrangers, de protéger du vent ou encore de désinfecter l'œil.

Cette lubrification permanente de l'œil est elle-même protégée par une autre couche de lubrification, un liquide lacrymal différent : un corps gras sécrété sur le bord de la paupière. Cette couche lipidique (grasse) permet de ralentir l'évaporation des larmes. Ce corps gras est sécrété par les glandes de Meibomius. Il y en a entre vingt et trente sur les bords de paupière.

La blépharite est une inflammation du bord de la paupière et, par conséquent, de ces glandes. Résultat : la glande se bouche, le corps gras peut soit se solidifier, soit continuer à s'accumuler. Dans certains cas, on peut voir apparaître de petites croûtes à la base des cils.

Le plus souvent, il s'agit d'une petite réaction à un microbe ou un petit virus, et ça passe en quelques jours avec une pommade. Mais la cause peut être différente, et la blépharite s'installe. La blépharite chronique peut avoir plusieurs origines, comme une rosacée (maladie dermatologique) ou être liée à la taille des canaux lacrymaux ou encore à la qualité du liquide lacrymal.

Les symptômes sont souvent une rougeur oculaire, des paupières un peu gonflées et douloureuses. Une sensation associée à un dessèchement plus ou moins important de l'œil, qui entraîne une sensation de gêne ou d'irritation, voire de brûlure. Quand la blépharite devient chronique, il n'y a pas vraiment de remède miracle. Elle ne se guérit pas mais peut se contrôler. Il faut simplement bien nettoyer l'œil grâce à un traitement quasi quotidien.

Blépharite : un programme de soins quotidien

Carlos souffre d'une blépharite chronique depuis 2003.

Les blépharites ne sont pas graves, mais elles peuvent se compliquer. Souvent les patients sont mal diagnostiqués, errent de médecins en médecins avec des traitements inefficaces. Et à la longue ils peuvent développer des intolérances à la moindre inflammation des paupières. Les crises de blépharite deviennent alors très douloureuses.

Et même si on les suit, les soins quotidiens ne suffisent pas toujours. Parfois un bouchon se forme à l'entrée de la glande. Le liquide lacrymal gras va alors s'accumuler dans la glande et former des petits kystes appelés chalazion.

Les chalazions sont fréquents pour ceux qui souffrent de blépharite chronique. Mais même si c'est impressionnant, c'est plus incommodant et invalidant que grave.

Blépharite : quand la chirurgie s'impose

Attention images de chirurgie ! Extraction d'un chalazion

Le traitement des blépharites. Une crème anti-inflammatoire va déboucher la glande et permettre au liquide de s'évacuer. Mais quand le chalazion est gros et trop enkysté dans la paupière, il faut le retirer par une petite intervention chirurgicale. 

Les chalazions restent une complication plus gênante et inesthétique que grave. Quand une glande est enlevée, les autres suffiront pour lubrifier la paupière. Toutefois, l'usage de larmes artificielles peut améliorer le confort des patients atteints de blépharite chronique. Surtout que si celle-ci devient sévère, au fur et à mesure les irritations de la paupière peuvent légèrement abîmer la cornée. Tous les gestes d'hygiène restent d'autant plus indispensables.