Dans les pharmacies, le Doliprane pour enfants commence à manquer

La formule enfant du Doliprane est touchée par des tensions d'approvisionnement qui pourraient évoluer en pénurie. Faudra-t-il affronter les maux de l'hiver sans compter sur ce médicament ?

Mathieu Pourvendier
Rédigé le
 Le Doliprane pour enfant utilisé en première intention pour soulager les douleurs et les fièvres se fait rare dans les rayons des pharmacies
Le Doliprane pour enfant utilisé en première intention pour soulager les douleurs et les fièvres se fait rare dans les rayons des pharmacies  —  Shutterstock

À l'approche de l'hiver, et alors que la triple épidémie de Covid, grippe et bronchiolite bat son plein, le Doliprane pour enfant utilisé en première intention pour soulager les douleurs et les fièvres se fait déjà rare dans les rayons des pharmacies. Une situation qui inquiète les parents, nombreux à compter régulièrement sur ce traitement. 

Du côté des pharmaciens, Pierre-Olivier Variot, président de l'Union de syndicats des pharmaciens d'officine (USPO) reconnaît le 6 décembre auprès de franceinfo : "il y a une tension d'approvisionnement qui aujourd'hui se transforme en pénurie, essentiellement sur les formes pédiatriques du Doliprane et du paracétamol. On est livrés en médicaments mais de façon très partielle".

Comment expliquer cette pénurie ?

Trois causes expliquent les tensions observées sur le Doliprane. 
La première est à l'origine d'une tension sur toutes les formes de Doliprane, adultes et enfants. Elle correspond à une "forte demande depuis l'hiver, à cause du Covid et de la grippe, donc les stocks ne se reconstituent pas"expliquait à l'AFP en juillet dernier Philippe Besset, président du syndicat de pharmaciens Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF). L'Agence du médicament (ANSM) estimait alors que la situation était temporaire et qu'elle "devrait revenir à la normale à l'issue de la période estivale". Mais cela n'a pas été le cas. 

La deuxième raison est un mouvement social au sein du laboratoire fabricant Sanofi, qui a impacté la production et la livraison de paracétamol.

Enfin, la dernière cause explique que la formule pédiatrique du Doliprane soit particulièrement à risque de pénurie. Les flacons en verre, dans lesquelles sont conditionnés ces médicaments, sont en effet eux-mêmes concernés par une tension d'approvisionnement.

La demande monte mais l'offre stagne

Depuis juillet, pour limiter la pénurie, les ventes de paracétamol sont contingentées. En effet, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) avait demandé et demande encore aux pharmaciens de limiter la vente du paracétamol.

Mais malgré cette restriction, les stocks s'amenuisent et aucune amélioration ne se profile pour le moment car l’augmentation des cas de grippe, Covid, bronchiolite, rhume et angine crée encore plus de tension sur le marché. L’offre du paracétamol stagne et la demande monte.       

À lire aussi : Les antalgiques : une révolution contre la douleur

Plusieurs médicaments à risque de pénurie

Pour l'heure, les pharmaciens arrivent toujours à obtenir du Doliprane. Une porte-parole de l’entreprise Sanofi a ainsi affirmé à la Dépêche que"toutes les formes de la gamme Doliprane restent ouvertes à la commande pour approvisionner et livrer toutes nos parties prenantes - hôpitaux, grossistes et pharmaciens - et servir les patients".

Le Doliprane n’est pas le seul médicament touché par des défauts et tensions d’approvisionnement. L’antibiotique le plus prescrit en France, l'amoxicilline, mais aussi certains antidiabétiques, des médicaments anticancéreux et ds antihypertenseurs sont également concernés.

Recherche pharmaciens désespérément !
Recherche pharmaciens désespérément !  —  Le Mag de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !