CBD: remède miracle ou simple marketing ?

Le CBD… Trois lettres derrière lesquelles se cachent un véritable phénomène. Cette molécule extraite du cannabis est vendue comme un nouvel allié pour notre santé. Mais est-ce vraiment un remède miracle ?

Camille Leclercq
Rédigé le , mis à jour le

Les fleurs de Cannabidiol ne sont pas illégales mais sont plus connues sous le nom de CBD. Une molécule extraite du Cannabis.
C'est un produit autorisé, dopé par la mode du "bien-être" et aux nombreuses promesses. Certains y trouvent même une solution pour mieux vivre, comme Anne-Gaëlle. 

"Je le mets directement sous la langue, deux trois gouttes on va dire quatre fois par jour à peu près et le soir avant le coucher, j’en mets à peu près quatre gouttes", explique Anne-Gaëlle Polgar.

Un produit miracle ?

Elle a découvert l’huile de CBD, en complément d’une thérapie, alors qu’elle ne dormait plus que 3 heures par nuit depuis un choc émotionnel. 

"C’est apaisant, tout au long de la journée, je vois vraiment la différence. Je me sens beaucoup plus sereine et du coup ça me permet de m’endormir beaucoup plus facilement et de mieux dormir… Après avoir tout testé pour dormir et pour avoir moins mal. Pour moi, c’est un produit miracle," renchérit Anne-Gaëlle Polgar.

Beaucoup croient à cette solution miracle. C’est en partie pour cela que de plus en plus de boutiques fleurissent partout en France. Plus de 10 000 points de vente de CBD, dont 1 500 magasins spécialisés.

Un marketing "bien-être"

La plante y est vendue sous toutes ses formes, de l’huile, des fleurs, du baume ou encore de la tisane.
Les clients, séduits sont au rendez-vous, comme dans cette boutique parisienne.

"On a des gens qui viennent nous voir pour des douleurs articulaires, musculaires, des sportifs. On a aussi des vieilles personnes qui viennent nous voir pour l’arthrite, l’arthrose. On a des femmes qui viennent pour l’endométriose. Nous on n’est pas médecin, on leur dit que c’est une molécule qui peut détendre le corps de A à Z, ça a vraiment de bonnes vertus, cela détend aussi l’esprit… Ça peut avoir plein de bonnes choses mais il ne faut pas croire que c’est un produit miracle", explique Olivier Ciquera, gérant d’une boutique de CBD.

Ce n'est pas un médicament pour lequel les bénéfices thérapeutiques auraient été démontrés. Même si le CBD a des vertus apaisantes et relaxantes, les vendeurs n’ont ni les compétences, ni la formation pour délivrer des conseils pharmaceutiques.

CBD : attention aux allégations de santé

Les vendeurs peuvent être poursuivis pour exercice illégal de la pharmacie, et risqueraient alors 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende. C’est justement l’une des dérives de ce marché, selon Jean-Pierre Couteron, addictologue.

"Il faut éviter les allégations qui seraient un peu mensongères et notamment qui auraient pour effet de le confondre ou de faire croire qu’il pourrait se substituer à de vraies réponses médicamenteuses. Il ne doit pas venir se substituer pour des personnes qui ont un vrai trouble du sommeil ou qui ont une vraie difficulté anxieuse. Si on est dans ce niveau là, on sera du côté du médicament peut-être avec certaines formes de CBD mais il sera dosé autrement, prescrit autrement. Si on va dans une boutique pour du quotidien, il faut accepter que ce soit juste un effet léger, un effet de complément", explique Jean-Pierre Couteron, addictologue.

Pour éviter les débordements de ce marketing "bien-être", le syndicat professionnel du chanvre souhaite un encadrement plus strict du marché.