1. / Bien-être - Psycho
  2. / Beauté, soins du corps
  3. / Rides

Botox®, acide hyaluronique : que choisir pour le traitement des rides ?

L'acide hyaluronique est-il vraiment sans danger ? A-t-on assez de recul ? Que privilégier entre Botox et acide hyaluronique ? La toxine botulique ne risque-t-elle pas de figer le visage ? Certaines actrices américaines ressemblent à des statues de cire ! Peut-on être allergique aux produits injectables ? Est-ce dangereux ?

Rédigé le , mis à jour le

Botox®, acide hyaluronique : que choisir pour le traitement des rides ?

Les réponses avec le Dr Nadine Pomarède, dermatologue, et avec le Dr Marc Divaris, spécialiste en chirurgie plastique et esthétique :

"Ce sont deux indications complètement différentes. Ce sont deux traitements des rides. Le botox va défroisser. En vieillissant, les muscles de l'expression se rétractent. Quand on est un peu soucieux, les rides du lion apparaissent. L'origine, c'est la contraction musculaire. La peau étant intimement liée embryologiquement, dès que le muscle se rétracte, la peau suit le mouvement. Il vaut donc mieux traiter la cause, c'est-à-dire la contraction musculaire, plutôt que la conséquence.

"Avec deux ou trois coups de botox, on va pouvoir traiter les rides du lion… Cela va permettre de relâcher le muscle et par voie de conséquence la peau va se relâcher. L'acide hyaluronique va permettre de combler des volumes. Maintenant on réalise des liftings chimiques au botox. Le lifting du front avec de grandes cicatrices qui allaient d'une oreille à l'autre avait des conséquences importantes, c'était très douloureux, on pouvait perdre des cheveux, cette intervention était lourde. Maintenant on ne la pratique plus. L'acide hyaluronique va être intéressant en cas de manque de pommette ou pour des rides profondes autour des lèvres pour donner du galbe aux lèvres. Le botox permet de défroisser le muscle alors que l'acide hyaluronique est plus un produit de comblement.

"L'avantage du botox : c'est transitoire. Au bout de quatre à cinq mois, l'effet disparaît. Pour l'acide hyaluronique, il existe différentes firmes. Il y en a de très sérieuses et comme pour les prothèses PIP, il y a des scandales avec des acides hyaluroniques. En France, cela est très légalisé. On peut injecter de l'acide hyaluronique mais dans certains pays de l'Est, des produits assez dangereux continuent à être injectés. En France, on peut dire qu'il n'y a pas de souci."

"Pour les résultats non naturels ou trop figés, il est aussi question de l'opérateur. On peut avoir des résultats extrêmement naturels. Mais le problème, dans la rue, quand vous voyez des résultats qui par définition ne sont pas réussis ou sont trop figés, c'est ceux-là qu'on remarque. Mais en fait, la majorité des personnes ont des résultats naturels."

"Concernant les allergies, pour la toxine botulique, il n'existe pas d'allergie répertoriée. L'acide hyaluronique est un composant naturel de la peau. Et l'acide hyaluronique qu'on injecte est effectivement reconnu la peau."

Sponsorisé par Ligatus