Une jeune fille qui n'a pas encore ses règles peut-elle s'épiler ?

Une jeune fille qui n'a pas encore ses règles peut-elle s'épiler ? Quelle méthode recommandez-vous ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Thierry Fusade, dermatologue :

"Si une jeune fille n'a pas encore ses règles, on peut considérer que sa puberté n'est pas achevée et dans cette mesure, que ses poils ne sont pas terminaux. Dans l'absolu, je conseillerais d'éviter si possible d'épiler avant cette période en sachant qu'il m'est arrivé de rencontrer de jeunes patientes avec une pilosité très importante qui nécessitait un geste, mais c'est un problème particulier.

"Quand la pilosité n'est pas très abondante, il faut dans un premier temps limiter au maximum des gestes qui peuvent au contraire accentuer une repousse pilaire plus importante, des choses qui vont entraîner une différenciation pilaire et donc une augmentation du calibre des poils et rendre à terme les choses beaucoup plus visibles.

"Avant la période pubertaire, d'une certaine façon les hormones féminines dans des proportions "normales" donc toute la sécrétion ovarienne qui va se développer durant la puberté, protège d'une certaine façon de l'apparition de poils d'une façon plus importante donc souvent il peut arriver que des poils qui sont présents avant la période pubertaire aient tendance à s'éclaircir, à s'affiner, au moment de la période pubertaire simplement du fait de cette production hormonale. On trouve exactement la même chose lorsqu'on trouve à l'inverse à l'autre pôle de la vie en période ménopausique, on va avoir une suppression des hormones endogènes fabriquées par les ovaires et donc qui vont être supplantées par une production d'origine surrénalienne avec de toutes petites quantités d'hormones masculines mais qui vont suffire à provoquer la survenue de pilosité plus importante notamment au niveau du visage."