Deux lots d'oeufs contaminés ont été importés en France.
Deux lots d'oeufs contaminés ont été importés en France.

Un jeune Tunisien meurt après avoir avalé 28 oeufs crus

Dhaou Fatnassi, un jeune tunisien de 20 ans meurt après avoir avalé 28 oeufs crus, suite à un pari. Pris par de violentes douleurs abdominales, il décède avant de rejoindre l'hôpital Kairouan, au centre de la Tunisie. L'ingestion massive d'oeufs crus peut-elle entraîner une mort aussi soudaine ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Choc anaphylactique ou intoxication alimentaire ? Sans plus d'indications sur les circonstances du drame, ce sont les deux explications possibles.

Dhaou Fatnassi a ingurgité 28 œufs crus. Or, les aliments consommés crus, ou peu cuits, comportent des risques. Ils peuvent en effet avoir été contaminés par des bactéries de type salmonelle, responsables d'une maladie intestinale que l'on appelle salmonellose. Elle se manifeste par une fièvre, une diarrhée, des vomissements et des douleurs abdominales.

Selon le Dr Charlotte Tourmente, Dhaou Fatnassi a aussi pu succomber à un choc anaphylactique. Il s'agit d'un trouble grave de l'équilibre interne du corps, provoqué par l'introduction dans l'organisme d'une substance étrangère. Celle-ci va déclencher une allergie sévère et être responsable de réactions mettant en jeu les défenses immunitaires.

"Dans l'oeuf, il existe des protéines qui pour certaines sont allergènes", explique le Dr Tourmente. Les cinq principaux allergènes sont l'ovalbumine, le conalbumine, le lyzozyme, la livétine, thermosensibles et tolérées par certains allergiques quand elles sont cuites, puis l'ovomucoide résistant à des températures supérieures à 100 °C. Une personne allergique à l'ovalbumine, par exemple, peut donc très bien supporter les oeufs cuits, mais absolument pas ceux qui sont crus.

De manière générale, l'allergie aux oeufs est détectée très tôt chez l'enfant. Le choc anaphylactique ne concerne que 4% à 5% des cas, c'est souvent la conséquence de l'ignorance de l'allergie par l'individu. Par conséquent, il est vivement conseillé de consulter un allergologue dès que le doute s'installe au sujet d'un aliment.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :