Sexothérapie : méfiez-vous des charlatans !

Un faux sexothérapeute a été incarcéré dans l'Ain, il est soupçonné de plusieurs agressions sexuelles. Il se présentait comme psychothérapeute, somatothérapeute, sexothérapeute, et spécialiste des couples. Selon le parquet, il n'avait pas les qualifications pour exercer en tant que psychothérapeute. Comment alors repérer les faux thérapeutes et les pratiques perverses ou ambiguës ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

On peut trouver de bons praticiens chez les médecins, mais aussi les kinés, les sages-femmes, les psychologues, les conseillers conjugaux… Quelques conseils pour bien choisir.

N'allez pas voir n'importe qui

Mieux vaut suivre les recommandations d'un médecin ou d'un praticien sérieux, par exemple se faire conseiller par son médecin généraliste, son gynécologue ou son psy.

Verifiez sa formation

Les deux associations principales qui dispensent des formations sérieuses sont l'Association interdisciplinaire post universitaire de sexologie (AIUS) ou la Fédération française de sexologie, qui propose sur son site un annuaire des sexologues.

N'acceptez pas les gestes déplacés

Un gynécologue peut faire un examen gynécologique, un kinésithérapeute peut masser pour atténuer douleurs ou tensions, une sage-femme peut pratiquer une rééducation périnéale… et c'est tout ! Certains gestes peuvent ainsi participer à la thérapie, mais en aucun cas, le spécialiste ne doit passer à l'acte, par exemple montrer "concrètement" comment on fait l'amour ou comment obtenir un orgasme.

Si vous pensez que votre praticien va trop loin, si vous n'êtes pas à l'aise, dites-le. Si vous n'osez pas, parlez en à l'extérieur, par exemple à votre médecin habituel. Même s'il ne s’agit que d'un simple doute, il est toujours plus prudent de le lever.

Méfiez vous de certains discours

Tout l'enjeu est de repérer les gourous, qui veulent mettre l'emprise sur leurs patients. Le principe d'une thérapie est de parler pour que la situation problématique change progressivement. Si vous trouvez que votre thérapeute veut vous faire changer trop vite, trop radicalement, qu'il ne se contente pas de vous donner des conseils, mais veut vous imposer son point de vue, demandez un autre avis.

Merci aux docteurs Hélène Jacquemin-Le Vern et Sylvain Mimoun pour leurs conseils.

 

En savoir plus