Obésité : les Turcs privés de loukoums !

Obésité : les Turcs privés de loukoums !

Un rapport du ministère de la Santé Turc indique que 35 % de la population souffre d'obésité dans le pays. A l'annonce de ce chiffre, le gouvernement a lancé des mesures drastiques destinées à faire perdre du poids à la Turquie.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Plus d'un Turc sur trois serait obèse selon ce rapport, et les femmes seraient plus touchées que les hommes.

Comme dans la majorité des pays concernés par les problèmes de surpoids, c'est le développement économique rapide qui a entraîné la généralisation des problèmes de surpoids en Turquie. En cause, l'industrialisation du pays et la sédentarisation des populations qui sont à l'origine de nombreux changements dans les modes de vie et les habitudes alimentaires.

Pour endiguer le phénomène, le gouvernement a mis en place une campagne anti-obésité diffusée à la télévision et dans les journaux, appelant la population à réduire sa masse corporelle.

Mais les autorités ne s'arrêtent pas là. Durant tout l'été, les médecins généralistes distribueront des pédomètres à leurs patients en surpoids destinés à surveiller leur activité physique. Depuis le 1er juillet 2012, le pain, élément important de la cuisine traditionnelle turque, est allégé en sel et plus riche en farine complète, donc en fibres. Le gouvernement s'attaque également à l'obésité infantile en interdisant la diffusion de publicités qui ne vanteraient pas des aliments sains et des repas équilibrés à la télévision.

De plus en plus de pays sont touchés par l'obésité, entraînant une recrudescence des maladies associées telles que le diabète et les maladies cardio-vasculaires. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), au moins 2,8 millions d'adultes meurent chaque année parce qu'ils sont en surpoids ou obèses. Cela représente le cinquième facteur de risque de décès dans le monde.

En savoir plus