Lyon : les poubelles débordent, les bactéries aussi !

Lyon : les poubelles débordent, les bactéries aussi !

Voilà trois semaines que les ordures ménagères ne sont pas ramassées dans la ville de Lyon, suite à une grève de la profession. Les sacs poubelles débordent et s'accumulent en ville. Une telle situation peut-elle mettre en danger la population ? 

Setti Dali
Rédigé le

Les éboueurs font la grève du ramassage des ordures depuis trois semaines. Résultat : les sacs poubelles s'amoncellent sur la voie publique. Certains, déchirés par les rongeurs ou les chiens, déversent leurs contenus à même le sol. Des habitants n'ont même pas pris la peine d'emballer leurs déchets, jetant à même le sol leurs déchets alimentaires.

Les bactéries prolifèrent

Or, il n'y a rien de pire que les épluchures et autres matières organiques pour mettre à mal l'hygiène publique. Ajoutez une dose de chaleur, un nuage d'humidité, et vous avez les conditions idéales pour des bactéries désireuses de proliférer. Dans ces conditions, elles vont même se multiplier et peuvent atteindre des niveaux importants.

"Le problème, explique le Dr Fabien Squinazi, directeur du Laboratoire d'hygiène de la ville de Paris, c'est que le vent peut alors disperser ces bactéries dans l'air. Lesquelles peuvent être inhalées par les personnes situées aux alentours". Ce qui peut entraîner des complications pour les Lyonnais souffrant notamment de problèmes respiratoires.

Les rats et la leptospirose

D'autre part, il est évident que les ordures attirent toute une faune urbaine, tels que les rongeurs, les oiseaux, et bien sûr les rats. "Il faut savoir que ces derniers peuvent manger plus du tiers de leur poids en une journée", nous confie le Dr Squinazi. Et ces rats sont parfois porteurs d'une bactérie responsable d'une maladie appelée la leptospirose. C'est l'urine des rats qui semble presque toujours la source directe ou indirecte de ces infections qui affectent l'homme. La maladie se manifeste par des douleurs diffuses, très semblables à celles de la grippe. Si la maladie n'est pas diagnostiquée à temps, les symptômes conduisent parfois à une divagation de la parole et du raisonnement, voire d'une jaunisse.

Voilà pour le scénario catastrophe. Mais peu d'études démontrent à l'échelle d'une ville, l'impact sur la santé publique du non ramassage des ordures ménagères. Seule certitude, il est nécessaire de jeter ses ordures dans des sacs bien emballés et fermés.

Les éboueurs de Lyon entament leur troisième semaine de grève du ramassage des ordures. Ils luttent contre "une privatisation progressive" de la collecte des ordures ménagères. La collecte en zone de service public a été assurée à 67 %, précise la Communauté urbaine de Lyon. Mais les sacs poubelles s'amoncellent dans plusieurs arrondissements de Lyon et de Villeurbanne.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Dans les médias :