Les neurones appellent à la mobilisation

Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques, épilepsie… Un Français sur trois souffre actuellement d'une maladie neurologique ou psychiatrique, selon la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau (FRC). Face à ce constat, qui devrait s'accentuer dans les décennies à venir, la FRC souhaite sensibiliser et "déclencher une prise de conscience" : la recherche sur les maladies du cerveau doit avancer, s'accentuer, et pour cela... elle a aussi besoin de vous !

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

"Nous lançons une alerte pour déclencher une prise de conscience", indique Arnaud Brunel, président de la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau (FRC), au cours d'une conférence de presse, mercredi 20 février 2013. Les douze associations dédiées aux diverses maladies du cerveau - composant la fédération - souhaitent sensibiliser le plus grand nombre de personnes à la recherche sur les maladies du cerveau.

En 2050, les cas de démence auront triplé

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les cas de démence devraient tripler d'ici à 2050, dans le monde, en raison du vieillissement rapide de la population.

Actuellement, la FRC compte en France 860.000 personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, 100.000 de la maladie de Parkinson et 500.000 épileptiques. A ces malades s'ajoutent plus de 15 millions de personnes atteintes de troubles psychiatriques et psychiques, dont 10 millions souffrant de dépression et 4 millions de troubles anxieux.

Des maladies neurologiques qui coûtent cher

Les maladies du cerveau sont pour la plupart des maladies chroniques dont le coût est considérable pour la société. Selon la FRC, les dépenses de santé liées à ces maladies s'élevaient à 60 milliards d'euros en 2010, en France. Par ailleurs, 220 millions d'euros sont consacrés à la recherche sur le cerveau en France, dont 2% pour les maladies psychiatriques.

L'urgence de la recherche sur les maladies du cerveau

Selon le Pr Nieoullon, le président du conseil scientifique de la FRC, les enjeux de la recherche sont "considérables" car les médicaments utilisés aujourd'hui pour traiter les maladies du cerveau ont plus de 20 ans. De plus, le Dr Catherine Lubetzki, professeur de neurologie et praticien hospitalier à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière à Paris, insiste pour sa part sur la recherche fondamentale, mais également sur la nécessité de renforcer le caractère multidisciplinaire des recherches en raison de l'existence de "mécanismes communs" comme ceux conduisant à la mort des neurones dans Alzheimer ou Parkinson.

Le Dr Catherine Lubetzki propose la mise en place de dépistages plus précoces, et des recherches plus poussées sur l'interaction entre les gènes et l'environnement ou encore la stimulation de la plasticité cérébrale pour une meilleure récupération après un AVC.

Depuis sa création en 2000, la FRC a financé 200 projets de recherche pour une valeur globale de 13 millions d'euros. Un nouvel appel aux dons sera lancé durant la semaine du cerveau du 11 au 17 mars 2013.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :