Le quinoa, en vedette contre la faim dans le monde

Le quinoa, en vedette contre la faim dans le monde

Le quinoa a été proposé par le président bolivien, Evo Morales, pour lutter contre la faim dans le monde lors d'une intervention à la tribune de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (Food and Agriculture Organization - FAO), à Rome. Désigné "ambassadeur spécial" par les Nations unies, il aura pour mission de promouvoir ce "super aliment", en 2013, "Année internationale du quinoa".

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Le quinoa, originaire de la Cordillère des Andes et cultivé depuis 7 000 ans, est connu pour ses vertus nutritives et sa capacité d'adaptation à l'environnement.

Sans gluten, pauvre en lipides, riche en omégas 3, en fer et en protéines, cette graine de la famille des chénopodiacées, comme la betterave et les épinards, est considérée comme l'un des aliments les plus sains et complets.

De plus, la plante est très résistante aux variations climatiques induites par le réchauffement de la planète. Le quinoa peut être cultivé à des températures allant de - 4 à 38 °C, et dans des conditions d'humidité allant de 40 à 88 %.
Pour cela, "la graine d'or" pourrait bien devenir une "alternative pour les pays souffrant d'insécurité alimentaire", selon le communiqué de la FAO.

Tout l'enjeu d'Evo Morales sera d'attirer l'attention, par l'intermédiaire de l'Année internationale du quinoa, sur le rôle que pourrait jouer le quinoa dans la lutte contre la faim dans le monde. Le programme lancé par la FAO devra durer 3 ans, durant lesquels le but sera de développer sa production et son utilisation. Actuellement, les pays producteurs sont essentiellement localisés en Amérique latine.

En savoir plus