Journée de solidarité : où va votre argent ?

Journée de solidarité : où va votre argent ?

Suite à la canicule de 2003, à l'origine de 15.000 décès en France, la journée de solidarité a été initialement fixée au lundi de Pentecôte. Elle consiste à travailler sans être rémunéré. Un élan de solidarité qui a permis de récolter 2,4 milliards d'euros de fonds en 2012. Comment sont-ils redistribués ? Quelles sont les modalités d'application de cette journée ? Explications.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Les recettes récoltées à l'issue de la journée de solidarité sont destinées aux "personnes âgées et aux handicapés", affirme la ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie Michèle Delaunay, ce lundi 20 mai, au micro de RFI. Cette journée a pour objectif de sensibiliser la population active à la dépendance des personnes âgées et des personnes souffrant d'un handicap.

Les fonds sont reversés directement à la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées (CNSA). La ministre a assuré que la contribution de 2,4 milliards d'euros collectée par les employeurs publics et privés en 2012 a été investie dans "des mesures très concrètes, très utiles". L'organisme a distribué un peu plus 1,4 milliard d'euros au bénéfice des personnes âgées et 956 millions d'euros aux personnes handicapées. Cette participation a permis à la CNSA de concrétiser de nombreux projets (recrutement du personnel nécessaire à l'accompagnement des personnes résidant en maison de retraite, financement des heures d'aides à domicile, modernisation des maisons de retraite…).

Seuls 20% des salariés répondent à la journée de solidarité

Depuis 2008, les modalités de mise en place de la journée de solidarité ont été modifiées. Elle perd son caractère obligatoire. Les entreprises sont libres de choisir n'importe quel autre jour dans l'année (sauf le 1er mai), pas nécessairement le lundi de Pentecôte. Certaines d'entre elles suppriment un jour de congés ou de RTT ou encore échelonnent les sept heures de travail fournies au cours de cette journée sur toute l'année. Malgré le changement opéré sur les modalités, seuls 20% des salariés participent à la journée de solidarité. Face à cette organisation qu'elle juge "à la carte", Michèle Delaunay présentera sa réforme pour améliorer la prise en charge des personnes âgées "à la fin de cette année", pour un vote en 2014. "Nous ferons ce grand projet de loi. Nous ne l'annonçons pas tous les trois mois mais nous le ferons", dit-elle.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :