Crise : les Italiens en mal de sexe

Crise : les Italiens en mal de sexe

Le manque d'envie, la routine qui s'installe ou encore la crise de la cinquantaine : les Italiens n'ont plus envie de faire l'amour. Et pour cause, la crise économique et financière frappe leur pays depuis quelques années. Pour remédier à ce problème de santé publique, la ministre de la Santé a décidé de mettre en place des Urgences du sexe, d'ici le mois d'août.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Les Italiens vont mal. L'appétit sexuel des descendants de Casanova leur fait défaut. Selon le rapport publié par la Société italienne d'urologie (SIU) et l'Association des gynécologues hospitaliers italiens (Aogoi), plus de 16 millions d'Italiens ont des difficultés plus ou moins graves en matière de sexualité. Pour redonner un coup de fouet à la libido des Italiens, les rapporteurs des deux sociétés ont fait une proposition surprenante à la ministre de Santé : l'ouverture de centres de la santé sexuelle du couple.

Séduite par l'idée, la ministre berlusconienne Beatrice Lorenzin a annoncé l'ouverture d'Urgences du sexe d'ici la mi-août. Les Urgences du sexe seront implantées dans les départements d'urologie et de gynécologie au même titre que les services d'urgences médicales traditionnelles. L'initiative est une première en Europe. Ces Urgences du sexe ont pour but d'inciter les Italiens à régler leurs problèmes de sexualité que la crise a mis à mal.

Une campagne publicitaire est diffusée à la télévision et sur les autobus pour sensibiliser les Italiens sur les problèmes d'éjaculation précoce. Espérons que les Urgences du sexe permettront aux Italiens de passer des nuits plus agréables.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Les premières Urgences du sexe ouvriront à Naples à la mi-août, puis d'autres seront inaugurées à Rome, Milan et Palerme jusqu'à l'automne prochain.