1. / Alimentation

Alimentation : nos enfants mangent de plus en plus mal !

Trop de plats préparés, d'aliments sucrés et de sodas, pas assez de produits laitiers... Dans sa dernière étude, le Crédoc pointe du doigt les mauvaises habitudes alimentaires des enfants.

Rédigé le

Alimentation : nos enfants mangent de plus en plus mal !
Crédits Photo : © Pixabay / StockSnap

Seulement 23% des enfants auraient une alimentation saine et variée. C’est ce que révèle une enquête du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc) publiée le 29 avril 2019. Principal problème révélé par cette enquête : les enfants mangent de moins en moins de produits riches en calcium comme les produits laitiers, ce qui représente un risque de mauvais développement osseux et squelettique.

A lire aussi : Alimentation des enfants : comment composer un goûter équilibré ?

45% des enfants de six à dix ans manquent de calcium

Ainsi, grâce à un système d’enquête sur les Comportements et consommations alimentaires en France (CCAF) conduit tous les trois ans entre 2007 et 2016*, le Crédoc a établi que de moins en moins d'enfants consommaient des produits laitiers de façon régulière, qu’il s’agisse de lait, de fromage ou d’ "ultra-frais laitiers" comme les yaourts, les fromages blancs et les petits suisses. Résultat ? Les besoins en calcium de ces enfants sont insuffisamment couverts. Plus précisément, entre 2010 et 2016, la part des enfants âgés de trois à cinq ans qui ne couvrent pas leurs besoins en calcium est passée de 4% à 20%. De même, chez les enfants de six à dix ans, cette part est passée de 33 à 45%.

Attention toutefois à prendre ces résultats avec des pincettes. Comme l’indique le Crédoc, cette étude a été réalisée "à la demande du groupe fromager Bel", qui possède notamment les marques Kiri, Babybel, Boursin ou encore Vache qui rit, autant de produits dont les enfants constituent des cibles privilégiées. Et, pour combler les besoins en calcium, d’autres aliments que les produits laitiers sont intéressants : il s’agit des fruits à coque, des légumineuses, des légumes verts, des poissons gras ou encore de l’eau minérale.

Trop de sodas, de plats préparés et de pizzas

Mais la consommation en baisse de produits laitiers n’est pas la seule à inquiéter le Crédoc. De manière générale, l’alimentation des enfants laisse à désirer en particulier à partir de six ans et a évolué vers une moindre diversification au cours de la dernière décennie : pas assez de fruits et légumes, trop de plats tout prêts (plats préparés, pizzas, sandwichs, frites…), de sauces (notamment le ketchup), de pain, ou d’aliments sucrés comme les céréales du petit-déjeuner. Autre point inquiétant : la consommation de sodas augmenterait de façon importante chez les plus petits, selon cette enquête.

Produits laitiers et féculents complets à chaque repas

Actuellement, les recommandations officielles de consommation sont de trois ou quatre portions de produits laitiers (lait, yaourt, fromage ou fromage blanc) par jour chez les enfants. De même, le Programme National Nutrition Santé (PNNS) recommande pour les enfants cinq portions de fruits et/ou légumes par jour, des féculents (de préférence complets) à chaque repas et en quantité variable selon l’appétit de l’enfant, une à deux portions par jour de viande, œuf ou poisson, et des quantités limitées de sel, de produits sucrés, de sodas, de jus et de matières grasses.

--

* Au total, l’analyse a porté sur un échantillon de 296 enfants âgés de trois à cinq ans et 488 enfants âgés de six à dix ans représentatifs de la population française des enfants dans ces tranches d’âge.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus