Une nouvelle technique pour prévenir les maladies cardiovasculaires

Quel est l'âge de vos artères ? La question se pose notamment chez les patients qui souffrent d'hypertension, bien connue pour accélérer le vieillissement des artères. Une artère jeune est une artère souple. Mais comment mesurer cette souplesse ? Le procédé habituel, jugé long et laborieux, pourrait laisser place au "popmètre", un appareil innovant, simple d'utilisation et plus rapide. Mais il reste encore financièrement peu accessible aux médecins.

Rédigé le , mis à jour le

Une nouvelle technique pour prévenir les maladies cardiovasculaires

Pour estimer l'âge des artères, le médecin dispose d'un indice efficace : les parois de l'artère. Selon le Dr Hakim Khettab, médecin en pharmacologie à l'Hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris, "les artères doivent être souples et d'une épaisseur normale". Une artère jeune est une artère souple. Le spécialiste explique que l'épaisseur détermine la rigidité des artères : plus la paroi des artères est épaisse, plus elles sont rigides.

Lorsque le cœur propulse le sang dans l'artère, il provoque la vibration de sa paroi. Cette onde se propage alors dans l'ensemble du corps. Pour mesurer sa souplesse, le médecin place un capteur sur la carotide puis un autre sur la fémorale, au niveau de l'aine. Ces capteurs enregistrent donc les ondes et comptent le temps pour parcourir ce chemin.

Surveiller la rigidité des artères pour prévenir les maladies cardiovasculaires

Le Pr Stéphane Laurent, chef du service de pharmacologie à l'Hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris, a démontré, il y a 11 ans, que surveiller la rigidité des artères est le meilleur moyen de prévenir les maladies cardiovasculaires. Une méthode plus pertinente que la surveillance de la tension, selon le spécialiste.

Il ajoute d'ailleurs qu'une aorte souple contribue à préserver les organes :

  • le cerveau, diminuant ainsi le déclin cognitif et de la même manière les risques d'accident vasculaire cérébral (AVC) ;
  • les reins, réduisant ainsi le risque d'insuffisance rénale ;les artères coronaires, limitant le risque d'infarctus.

Le "popmètre" pour mesurer la souplesse des artères

Il existe toutefois une autre méthode, moins longue et moins laborieuse, pour mesurer la souplesse des artères. Il s'agit du "popmètre". Plus simple et plus rapide à pratiquer, elle consiste à placer un capteur au doigt, un autre sur l'orteil, et en quelques secondes le résultat est donné. Avec cet examen, les médecins espèrent démocratiser le dépistage de la rigidité artérielle pour mieux prévenir les accidents cardiovasculaires

Dr Magid Hallab, médecin généraliste, inventeur du "popmètre", explique que : "Chez les personnes qui ont une souplesse artérielle suffisante. On peut entrevoir de réduire le risque cardiovasculaire, on peut alors baisser la consommation de médicaments. A l'inverse, on peut savoir chez quelles personnes il faut intensifier les médicaments. Donc, c'est vraiment traiter les patients au plus juste."

Reste à savoir si les médecins investiront 3.000 euros dans cet appareil en acceptant de pratiquer un acte médical qui n'est pour l'instant pas remboursé par la Sécurité sociale.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus