Une épidémie de légionellose au cœur d'un procès

Une épidémie de légionellose sans précédent avait fait 83 victimes dont 14 morts, fin 2003-début 2004, dans le Pas-de-Calais. Le procès des responsables présumés s'est ouvert, lundi 10 décembre 2012, devant le tribunal correctionnel de Béthune. La légionellose est-elle une maladie fréquente ? Comment se développe-t-elle ? Est-elle contagieuse ? Pourquoi peut-elle être mortelle ?

Rédigé le

Une épidémie de légionellose au cœur d'un procès

La légionellose est une forme grave d'infection pulmonaire causée par des bactéries : les légionelles. Il en existe au moins 53 espèces et certaines sont redoutables. Les légionelles prolifèrent dans les eaux tièdes ou chaudes. On les trouve généralement dans les systèmes de refroidissement et peuvent infecter l'homme par simple inhalation.

Le plus souvent, on contracte la légionellose au contact d'eau contaminée via les douches et systèmes réfrigérants, installées sur les toits de certains bâtiments, pour produire de la climatisation ou sur des sites industriels. Cette maladie n'est pas contagieuse d'une personne à l'autre.

Les symptômes sont généralement similaires à ceux d'une grippe : fièvre, frissons, toux, difficultés respiratoires. Ils apparaissent généralement au bout de 2 à 10 jours après la contamination par les légionelles.

L'infection peut évoluer sans complications mais dans les formes sévères, elle peut toucher les poumons, les reins ou l'encéphale. Elle se traite avec des antibiotiques. Mais chez certains patients fragiles, cette maladie peut être plus grave : les personnes âgées, les fumeurs et les patients dont le système immunitaire est affaibli par certaines pathologies (diabète, cancer,...). La légionellose est mortelle dans 11% des cas.

Plus de 1.200 cas de légionellose sont recensés chaque année en France.