Un virus proche du SRAS fait une nouvelle victime

L'Agence de santé britannique (HPA) a annoncé lundi 11 février 2013 qu'un nouveau virus de la même famille que le SRAS a été diagnostiqué chez un Britannique. Il s'agit du dixième cas mondial, selon l'OMS. Cinq cas ayant été recensés en Arabie saoudite, deux sur des Qataris et deux en Jordanie.

Rédigé le

Un virus proche du SRAS fait une nouvelle victime
Un virus proche du SRAS fait une nouvelle victime

Le résident britannique, qui a développé les symptômes de la maladie le 26 janvier 2013, après un voyage au Moyen-Orient et au Pakistan, est actuellement traité en soins intensifs à l'hôpital de Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre.

L'épidémie de SRAS en 2003 (Source : OMS)

Les examens de laboratoire sur des échantillons respiratoires ont révélé à la fois une grippe A (H1N1)  et une infection confirmée au nouveau coronavirus NCoV, responsable d'infections respiratoires aiguës sévères.

La Health Protection Agency (HPA) a mis en place des mesures strictes de contrôle des infections autour du patient et identifié les personnes qui pourraient avoir été en contact avec lui.

Selon l'Agence de santé, "le risque associé à ce nouveau coronavirus pour la population britannique demeure extrêmement faible et le risque pour les personnes qui voyagent vers la péninsule arabique et les pays voisins est très faible".

Toute personne souffrant d'importantes difficultés respiratoires dans les dix jours après un voyage dans la région doit consulter, a néanmoins recommandé M. Watson, le responsable de l'unité des maladies respiratoires.

Ce patient constitue le second cas identifié en Grande-Bretagne, après un Qatari de 49 ans soigné dans un hôpital de Londres en septembre 2012.

Cinq autres cas ont été confirmés en Arabie saoudite parmi lesquels trois sont décédés. Deux patients soignés en Jordanie sont également décédés, a précisé l'agence de santé. Enfin, un malade originaire du Qatar a été soigné en Allemagne et s'en est remis, selon la même source.

Les coronavirus font partie d'une large famille qui inclut des virus responsables de simples rhumes mais aussi le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Le SRAS avait provoqué une épidémie de "pneumonie atypique" touchant près de 8.000 personnes dans le monde et à l'origine de 800 morts en 2003.

L'agent pathogène identifié (nouveau coronavirus NCoV) ne semble pas contagieux et le risque de transmission d'homme à homme faible, selon l'enquête qui avait été menée par l'OMS en 2012. Mais une vigilance s'impose et l'Organisation "encourage tous les Etats membres à poursuivre leur surveillance des infections respiratoires aiguës sévères (IRAS) et d'examiner attentivement les tendances inhabituelles. Test pour le nouveau coronavirus sur les patients atteints de pneumonies inexpliquées, ou des patients souffrant d'une maladie grave, évolutive ou compliquée ne répondant pas aux traitements, particulièrement chez les personnes résidant ou en provenance de la péninsule arabique et des pays voisins."

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :