Un enfant meurt de pneumonie toutes les 25 secondes

La pneumonie est la principale cause de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans dans le monde. Elle est souvent une des complications de la grippe, de la coqueluche ou de la rougeole. Fièvre, toux grasse, essoufflement, douleur dans la poitrine… Un carnet de vaccins à jour et un traitement antibiotique suffiraient à enrayer la contagion.  

Rédigé le

Un enfant meurt de pneumonie toutes les 25 secondes
Un enfant meurt de pneumonie toutes les 25 secondes

Un enfant meurt des suites d'une pneumonie toutes les 25 secondes, ce qui représente 3 400 décès par jour, selon l'Unicef. Il s'agit d'une infection respiratoire aigüe qui peut être causée par des maladies contre lesquelles il existe des vaccins, comme la rougeole, la coqueluche ou la grippe

La pneumonie, une infection respiratoire aigüe

Quelque 85% des enfants dans le monde sont protégés par ces vaccins, mais il reste 15% restants, non protégés, dans les catégories de population les plus pauvres, donc les plus à risques. Et moins d'un tiers des enfants atteints de pneumonie dans les pays en développement sont soignés avec des antibiotiques, alors que la maladie peut être traitée, si elle est diagnostiquée rapidement.

Une maladie respiratoire qui peut être mortelle

La pneumonie est une infection respiratoire aiguë affectant les poumons. Elle peut être due à plusieurs types de germes : des bactéries, des virus ou des champignons. Généralement, il s'agit d'une bactérie appelée pneumocoque.

Le plus souvent, les germes pénètrent dans les poumons par les voies respiratoires. Lorsque ces germes pénètrent dans les alvéoles, ils provoquent une inflammation. Les alvéoles se remplissent alors de pus et de liquide, ce qui provoque les symptômes de la pneumonie.

Les symptômes peuvent varier selon le germe en cause et l'état de santé de la personne atteinte. On retrouve le plus souvent une fièvre, une toux grasse, un essoufflement et une douleur dans la poitrine. Certaines personnes ont aussi des nausées, des vomissements et de la diarrhée.

Les personnes les plus fragiles sont les nouveau-nés, les jeunes enfants, les personnes âgées et les personnes immunodéprimées. Une pneumonie peut apparaître à n'importe quel âge mais elle est plus fréquente avant l'âge de deux ans et après 65 ans. Son apparition est plus fréquente chez les malades souffrant d'une maladie pulmonaire préexistante comme l'asthme, la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) ou la mucoviscidose, et pour les patients en réanimation, notamment en cas d'assistance respiratoire.

La pneumonie est la complication la plus fréquente de la grippe.

Le rôle des vaccins

La majorité des pneumonies dues au pneumocoque peut être prévenue par la vaccination anti-pneumococcique. Celle-ci est conseillée chez tous les nourrissons de moins de deux ans, chez les personnes présentant un risque élevé d'infection à pneumocoque. Comme la pneumonie à pneumocoque est une des principales complications des formes sévères de grippe, la vaccination contre la grippe saisonnière est également un moyen d'éviter cette complication.

Dans tous les cas, pour soigner une pneumonie, le médecin prescrit des antibiotiques. Dans les cas les plus graves, une hospitalisation peut être nécessaire.

En savoir plus