Spasmophilie : respirer dans un sac plastique ?

Je fais des crises de spasmophilie. Pour me calmer, on me fait respirer dans un sac plastique. A quoi cela sert-il ?

Rédigé le , mis à jour le

Spasmophilie : respirer dans un sac plastique ?

Les réponses avec le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'Hôtel-Dieu (Paris) et le Dr Henri Rubinstein, neurologue :

"C'est un vieux truc qui fonctionne pas mal. Il y a une hyperventilation, c'est-à-dire qu'on respire très vite, le gaz carbonique sort l'organisme qui l'interprète comme un problème respiratoire, ce qui fait hyperventiler encore plus et c'est un cercle vicieux.

"Le fait de mettre un sac plastique permet de réinspirer le gaz carbonique et donc de rétablir au niveau du cerveau et du sang les taux d'oxygène et de gaz carbonique. C'est interprété comme la situation va mieux, je peux me calmer et respirer doucement.

"Attention à ne pas respirer trop longtemps dans le sac plastique bien évidemment et que les enfants ne jouent pas avec, cela peut être extrêmement dangereux.

"Ce sont quelques mouvements respiratoires dans un sac plastique et uniquement quelques mouvements respiratoires.

"La spasmophilie a été décrite en France, c'est vrai qu'on parle aux Etats-Unis de syndrome d'hyperventilation plutôt que de spasmophilie. Il y a beaucoup de choses contradictoires au sujet de la spasmophilie. Maintenant on connaît mieux les problèmes de métabolisme du calcium et de la vitamine D et les auteurs ont décrit des troubles spécifiques du métabolisme du calcium et des manques de vitamine D. On se rend compte d'ailleurs à quel point la vitamine D est importante dans le métabolisme alors qu'elle a pendant très longtemps été négligée. On est en train de dépsychiatriser la spasmophilie de plus en plus et c'est une très bonne chose."

En savoir plus :

Questions/réponses :

* Les réponses avec le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'Hôtel-Dieu (Paris) et le Dr Henri Rubinstein, neurologue