Rhinite : turbinectomie totale et syndrome du nez vide ?

Quels sont les dangers d'une turbinectomie totale ?Qu'appelle-t-on plus exactement le syndrome du nez vide ?

Rédigé le , mis à jour le

Rhinite : turbinectomie totale et syndrome du nez vide ?

Les réponses avec le Dr Florence Trébuchon, allergologue, et le Dr Benoît Lamblin, ORL :

"La turbinectomie totale consiste à enlever la totalité du cornet inférieur. Quand on pratique une turbinectomie totale, une ablation complète du cornet inférieur, le risque est d'avoir le sentiment que le nez est bouché alors qu'il est trop débouché. En retirant l'intégralité du cornet, on retire aussi les cellules sensitives qui permettent de sentir que l'air passe. Dans ce cas, on n'utilise pas son nez alors qu'il n'a jamais été aussi débouché. Ce sentiment est très désagréable et s'associe aussi à une mauvaise gestion des sécrétions naturelles nasales, et les patients s'en plaignent. On a donc tendance à reculer le moment où l'on va agir chirurgicalement sur le cornet. Et dans tous les cas aujourd'hui, on ne pratiquera qu'une turbinectomie inférieure partielle. "

"Le bilan allergologique est très recommandé car il peut confirmer ou éliminer des diagnostics. Mais après ce bilan, il faut très vite consulter un ORL car l'examen de référence reste l'endoscopie nasale."

"Pour les enfants, on peut avoir recours à l'anesthésie locale. Parfois on jette un premier coup d'œil sans anesthésie pour voir l'aspect de la muqueuse car l'anesthésie locale peut modifier l'aspect de la muqueuse."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus