Quelles différences entre les thés vert, noir, blanc et rouge ?

Quelles différences entre les thés vert, noir, blanc et rouge ?

Rédigé le , mis à jour le

Quelles différences entre les thés vert, noir, blanc et rouge ?

Les réponses avec Lydia Gautier, experte en thé :

"Il y a une différence d'oxydation de la feuille entre les thés. Quand un végétal meurt, il s'oxyde, il va notamment changer de couleur, c'est ce que l'on peut observer durant l'automne. Le thé vert est un thé qui n'est pas du tout oxydé, on va empêcher son oxydation, il reste vert. Le thé blanc est un thé naturellement oxydé. On le fixe à la chaleur pour empêcher son oxydation car l'oxydation est due à des enzymes, des molécules qui sont dans la feuille et qui sont sensibles à la chaleur. Du coup on peut facilement les détruire en passant le thé à la chaleur.

"Le thé bleu-vert est semi-oxydé donc à mi-chemin entre un thé noir et un thé vert. Cela signifie que l'on commence l'oxydation, puis on la bloque. On peut jouer sur le degré d'oxydation.

"Le thé noir que les Chinois appellent thé rouge est totalement oxydé. Les Chinois n'ont pas la même couleur pour décrire le thé car ils se basent sur la couleur de la feuille mouillée pour la classification. Et la feuille mouillée, quand elle se réhydrate, prend une tonalité un peu fauve.

"Enfin le thé sombre ou Pu-erh est un thé fermenté. On n'est plus sur une oxydation mais sur une fermentation, comme s'il y avait une moisissure de la feuille. Des levures et des bactéries agissent sur la feuille."

En savoir plus sur le thé

Dossier :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus