Quand la génétique donne la migraine

Quatre nouveaux gènes ont été associés à la survenue des migraines sans aura par des chercheurs européens et australiens réunis dans une association internationale dédiée à la recherche génétique liée à la migraine, "The International Headache Genetics Consortium". Les résultats publiés le 10 juin 2012, dans la revue Nature Genetics, montrent que sous cette forme, la migraine pourrait avoir un caractère héréditaire.

Rédigé le

Quand la génétique donne la migraine
Quand la génétique donne la migraine

Les chercheurs ont observé le génome de 4 800 personnes atteintes de migraines sans aura, c'est-à-dire qui ne sont pas accompagnées de troubles neurologiques avant-coureurs. Les résultats ont ensuite été confrontés aux génomes de 7 000 non-migraineux.

Quatre gènes découverts chez les migraineux se sont avérés absents chez les patients témoins. Ceci tend à montrer que la forme la plus répandue de migraine aurait une origine génétique, et un caractère héréditaire. De plus, l'étude confirme l'existence de deux gènes de prédisposition à la maladie, faisant partie d'un trio de gènes déjà identifiés dans des travaux préliminaires.

Les travaux du consortium international pourraient être déterminants pour définir les causes encore confuses de cette maladie qui touche une large part de la population. En France, on compte environ 11 millions de migraineux selon l'Inserm, parmi lesquels on compte plus de femmes que d'hommes.

Source : "Genome-wide association analysis identifies susceptibility loci for migraine without aura", 10 juin 2012, Nature Genetics. Doi:10.1038/ng.2307

En savoir plus