Nouvelles accusations de dopage contre Lance Armstrong

L'Agence américaine antidopage (USADA) vient d'engager une procédure contre Lance Armstrong. Elle l'accuse de s'être dopé dès 1996 et jusqu'à 2011. L'ancien coureur cycliste américain risque de perdre ses sept victoires du Tour de France.

Rédigé le

Nouvelles accusations de dopage contre Lance Armstrong
Nouvelles accusations de dopage contre Lance Armstrong

Malgré de nombreuses accusations, Lance Armstrong n'a jamais été condamné pour dopage. Mais cette nouvelle affaire pourrait bien être un coup dur pour le sportif car plusieurs preuves l'accableraient.

Selon le Washington Post, la lettre d'accusation de l'Agence américaine antidopage (USADA) contient des informations qui n'ont jusque-là jamais été rendues publiques. Des témoignages d'anciens coéquipiers mettant Armstrong en cause, mais aussi des échantillons urinaires et sanguins révélant la présence d'EPO.

L'effet de l'érythropoïtéine

L'EPO, autrement dit l'érythropoïtéine, est une hormone fabriquée naturellement par les reins et le foie, mais qui, injectée sous forme d'EPO de synthèse, sur-stimule les globules rouges et sur-oxygène les organes. Un effet qui permet d'améliorer les performances physiques de l'athlète.

Les contrôles antidopage devraient permettre de détecter la présence d'EPO dans le sang ou l'urine d'un sportif, mais son efficacité est remise en question : "le contrôle antidopage n'est pas si performant que ça et dans la hiérarchie des éléments de la lutte antidopage, c'est le maillon faible", explique le Dr Jean-Pierre de Mondenard.

Ce médecin du sport, spécialiste de la lutte antidopage, renchérit : "depuis que la lutte antidopage existe, depuis 1965, le jeu c'est de passer à travers les contrôles et ensuite, comme on est négatif, d'être labélisé propre par les instances, par la lutte antidopage".

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Dans les autres médias :

Ailleurs sur le web :