Mediator® : comment constituer son dossier ?

Mon médecin traitant, à la retraite désormais, ne veut pas me fournir la preuve de la prescription du Mediator. Comment réagir ? Comment fait-on quand on n'a plus les ordonnances ? La Sécurité sociale refuse de remonter jusqu'en 2008 ! Mon cardiologue a refusé de me faire une échographie. Comment dois-je constituer mon dossier concernant le Mediator ?

Rédigé le , mis à jour le

Mediator® : comment constituer son dossier ?

Les réponses avec Charles Joseph-Oudin, avocat de victimes du Mediator® :

"Sur une centaine de dossiers dont je m'occupe, je n'ai eu qu'un gros problème. Mais pour le reste, je n'ai eu aucun problème. L'avocat ne doit pas hésiter à envoyer des courriers aux médecins, voire à les appeler pour réclamer des documents. La démarche de mes clients est d'agir contre les laboratoires Servier, et non d'attaquer leur médecin généraliste. Il faut faire preuve de pédagogie. Une fois que les médecins l'ont bien compris, on obtient beaucoup de choses. Une des difficultés est de prouver que l'on a effectivement consommé du Mediator®. On peut donc demander à son pharmacien de faire une attestation. La Sécurité sociale ne peut pas fournir des documents au-delà d'une certaine date car les données ne sont pas conservées. Les experts et la justice sont assez tolérants sur les preuves, parce que l'on sait bien que les consommations peuvent être anciennes. De la même façon, il faut prouver que l'on allait bien avant. Pour cela il faut demander le dossier du médecin traitant ou des médecins traitants. Mais on peut aussi demander le dossier de la médecine du travail. Et si le patient avait une activité sportive importante, les experts peuvent prouver que si le patient a couru un marathon en 2007, il n'avait pas de problème cardiaque.

"Si un cardiologue refuse de faire une échographie, il faut changer de médecin. L'échographie cardiaque est un examen très important. C'est un examen assez anodin, peu invasif. Le médecin doit le faire. Avec cet examen, on peut déceler les fuites des valves qui sont une des manifestations des maladies."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Après avoir accepté une première indemnisation de l'Etat, pourrai-je poursuivre ma plainte si mon état de santé s'aggrave ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec Dominique Martin, directeur de l'ONIAM, et Charles Joseph-Oudin, avocat de victimes du Mediator®

Sponsorisé par Ligatus