La reconnaissance de l'erreur médicale se heurte-t-elle au corporatisme ?

La reconnaissance de l'erreur médicale se heurte au corporatisme et c'est un parcours du combattant.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Les réponses avec maître Samuel M. Fitoussi, avocat spécialisé en droit de la santé, et avec le Dr Michel Naudascher, médecin conseil des victimes spécialisé en réparation corporelle :

"La reconnaissance de l'erreur médicale peut se heurter au corporatisme. En expertise, l'expert est un spécialiste dans la matière qui est mise en cause. Un expert chirurgien dans telle spécialité va avoir à se prononcer sur un confrère de la même spécialité, très souvent cela le renvoie à son vécu quotidien, sa responsabilité quotidienne qu'il met en œuvre. De ce côté, le corporatisme inconsciemment joue.

"Mais la reconnaissance de l'erreur médicale peut ne pas se heurter au corporatisme dans la mesure où les expertises sont transparentes, contradictoires. Chaque partie peut et doit être assistée par des médecins conseils, des avocats pour que toute la lumière ressorte. Ensuite l'expert qui doit être indépendant et impartial doit se positionner. Il ne tranche pas, il n'est pas magistrat, il doit éclairer le magistrat."

"Très souvent les juridictions dépaysent les expertises, c'est-à-dire qu'elles désignent un expert d'une région adjacente."

En savoir plus sur les erreurs médicales

Dossier :

Questions/réponses :