Les dissections aortiques sont-elles plus fréquentes que les anévrismes ?

Les dissections aortiques sont-elles plus courantes que les anévrismes ?

Rédigé le , mis à jour le

Les dissections aortiques sont-elles plus fréquentes que les anévrismes ?

Les réponses avec le Pr. Jean-Pierre Becquemin, chef du service chirurgie vasculaire et endocrinienne de l'hôpital Henri-Mondor (Créteil) :

"Dans le cas d'une dissection aortique, la paroi de l'artère se divise en deux. Le sang passe entre la couche externe et la couche interne. Les risques des dissections sont l'infarctus du myocarde, car cela va provoquer une dissection des artères coronaires qui vont au cœur, une désinsertion de la valve aortique ou la formation de sang autour du cœur. Dans ce cas, le décès peut être très rapide. La dissection aortique est une maladie différente de l'anévrisme. Elle est un peu moins fréquente, mais n'est pas rare. Le mécanisme est différent de celui de l'anévrisme. Les dissections aortiques concernent les gens hypertendus. Les prédispositions familiales sont aussi à prendre en compte."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Quels sont les symptômes qui annoncent un dysfonctionnement de l'aorte ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Pourquoi n'y a-t-il pas plus de prévention des anévrismes ? Pourquoi certains symptômes ne sont-ils pas pris en compte par les médecins ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Opéré en février d'un anévrisme abdominal (5,5 cm), je suis aujourd'hui essoufflé par moments, pourquoi ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Pr. Jean-Pierre Becquemin, chef du service chirurgie vasculaire et endocrinienne de l'hôpital Henri-Mondor (Créteil)

 

 


Sponsorisé par Ligatus