Le chocolat : bon pour les papilles... et pour le cœur

Plusieurs études montrent que le cacao aurait un impact bénéfique sur les maladies cardiovasculaires. À l'Institut national de recherche agronomique (Inra) de Clermont-Ferrand, une équipe de chercheurs essaie de comprendre de quelle manière les polyphénols contenus dans le cacao influent sur les vaisseaux sanguins.

Rédigé le

Le chocolat : bon pour les papilles... et pour le cœur

Le chocolat, on craque, on le déguste, on le croque et parfois on culpabilise. Mais on ne devrait peut-être pas culpabiliser. Dans les laboratoires de l'Inra, des chercheurs étudient le cacao et plus précisément ses polyphénols. Les polyphénols sont des antioxydants qui participent à la prévention des maladies cardiovasculaires.

"Les polyphénols contenus dans le cacao sont absorbés au niveau de l'organisme et ont des effets intéressants notamment sur la fonction de nos vaisseaux en préservant l'intégrité et la fonction vasculaire", explique Christine Morand, directrice de recherche unité de nutrition humaine à l'Inra.

En d'autres termes, les polyphénols vont avoir un rôle protecteur sur la paroi des vaisseaux lorsqu'ils sont mis à mal par le tabac ou le cholestérol par exemple. Effectivement quand ces facteurs de détérioration sont présents dans le flux sanguin, ils vont provoquer l'inflammation de la paroi interne du vaisseau, qui va envoyer un signal en direction d'un type de cellules immunitaires : les monocytes. Ces cellules sanguines adhèrent et intègrent alors la paroi du vaisseau qui entraîne sa dégénérescence, c'est le début de l'athérosclérose. Mais quand les polyphénols de cacao sont présents dans le flux sanguin, ils viennent tapisser la paroi du vaisseau en formant une sorte de film protecteur. Ils réduisent ainsi le dépôt des monocytes.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont mis en culture des cellules de vaisseaux et ont reproduit le flux sanguin. Ils ont fait deux simulations : l'une avec des polyphénols, l'autre sans.

Mais attention même si le cacao a un rôle protecteur pour les vaisseaux, tous les chocolats ne se valent pas comme le confirme Christine Morand : "Les polyphénols de cacao sont présents en quantité très importante dans la poudre de cacao et dans certains types de chocolat riches en cacao. Il s'agit des chocolats noirs à des teneurs au moins 70% de cacao. Tous les chocolats ne sont pas équivalents. Dans le chocolat au lait, il y a environ deux fois moins de polyphénols que dans le chocolat noir et il n'y en a pas du tout dans le chocolat blanc".

Privilégiez donc le chocolat noir mais sans excès pour autant. Quinze grammes par jour sont suffisants pour tirer les bénéfices des polyphénols de cacao.

En savoir plus sur le chocolat

Sponsorisé par Ligatus