Gardasil® : 420 médecins le jugent ''inefficace'' et ''trop cher''

Une pétition réunissant 420 médecins réclame une mission parlementaire pour évaluer "l'opportunité" du vaccin controversé Gardasil® contre le cancer de l'utérus, selon Le Journal du dimanche daté du 30 mars.

Rédigé le

Entretien téléphonique avec le Dr Philippe de Chazournes, président de l'association Med'océan

Parmi les signataires figure la pneumologue Irène Frachon à l'origine de la révélation du scandale du Mediator.

La pétition réclame "une mission parlementaire sur l'opportunité de cette vaccination" dont l'efficacité est contestée et le coût mis en avant (123 euros la dose).

L'utilité du vaccin en question

Le rapport bénéfices/risques du vaccin contre le cancer du col de l'utérus fait débat en France, où des patientes ont déjà saisi des commissions régionales d'indemnisation des accidents médicaux, pour des effets secondaires liés, selon elles, au Gardasil®.

Fin 2013, neuf femmes ont déposé plainte contre X pour "atteinte involontaire à l'intégrité physique et tromperie aggravée" au tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis). La plainte ne vise pas nommément le laboratoire Sanofi Pasteur MSD, qui a lancé en 2006 ce vaccin contre le cancer du col de l'utérus.

Selon leur avocate, ces neuf femmes, âgées de 18 à 24 ans et habitant un peu partout en France, "ont en commun d'avoir contracté des maladies très invalidantes dans les semaines et les mois qui ont suivi la vaccination alors qu'elles n'avaient pas d'antécédents médicaux".

Le laboratoire Sanofi Pasteur MSD avait démenti fin novembre 2013 tout lien entre le Gardasil® et le déclenchement de maladies comme la sclérose en plaques. Les données épidémiologiques démontrent que le nombre total de manifestations auto-immunes, chez les femmes vaccinées, reste bien inférieur à celui attendu dans la population générale.

VOIR AUSSI