Froid et sport en plein air font-ils bon ménage ?

Quand il fait froid ou chaud, notre corps doit redoubler d'efforts pour s'adapter et maintenir sa température de 37° C. Les muscles travaillent plus, le cœur bat plus vite. Que vous soyez joggeurs expérimentés ou sportifs du dimanche, voici quelques conseils pour éviter la blessure.

Rédigé le

Froid et sport en plein air font-ils bon ménage ?
Froid et sport en plein air font-ils bon ménage ?

C'est le matin. Vous vous préparez à aller faire quelques foulées en plein air ou vous retrouvez vos amis pour un match de football. Problème : le thermomètre affiche - 10° C. Faut-il changer vos habitudes ?

Courir par grand froid, oui, mais avec beaucoup de précautions

Interrogé sur le sujet, le Dr Eric Jousselin, médecin du sport et chef de service à l'Insep est formel : "On peut continuer à faire du sport, à condition d'avoir moins de 40 ans et d'être bien couvert." Il explique : "Quand il fait froid, le cœur bat plus vite pour nous permettre de nous réchauffer. Un cœur jeune le supportera bien, mais une personne qui a déjà eu des problèmes d'ordre coronarien ou qui a eu un infarctus présentera un risque cardiaque plus important."

Pour les sportifs habitués à courir, il faudra tout de même être prudent. La particularité de la vague de froid que nous traversons est qu’elle s'accompagne de vent, un vent glacial sur le visage qui peut être à l'origine d'un choc thermique. "En vélo, c’est pire, la température ressentie est encore plus glaciale car la vitesse du vent est plus importante", met en garde le médecin du sport.

Bien se couvrir est fortement recommandé. Gants, bonnets, bonnes chaussures, écharpes. Il faut préserver au maximum ces parties du corps d’où la chaleur s'échappe le plus rapidement car la circulation sanguine se fait moins bien. De plus, les mains ne sont pas à l'abri de gelures, elles ne sont pas graves, mais très douloureuses.

"Côté vêtements, il existe des matériaux permettent de chauffer mais aussi de respirer", explique le Dr Jousselin. "Mais attention, même si le joggueur a l'impression d'avoir chaud, il est conseillé de rester couvert et de garder toutes ces épaisseurs."

Bien s'échauffer. L'échauffement doit être plus long parce que les muscles, mais aussi les ligaments et les tendons, mettent plus de temps à se décontracter et le sang circule moins bien dans les bras et les jambes. N'hésitez donc pas à commencer l'échauffement à l'intérieur.

Autre précaution à prendre : s'hydrater. Avec le froid, la sensation de soif se fait moins sentir et on perd un peu moins de chaleur, mais il est important de s'hydrater, surtout avant de chausser ses baskets.

Attention aux sols durs et glissants. On n'y pense pas forcément mais plus le thermomètre chute, plus le sol est dur, il n'amortit plus. Pour éviter les traumatismes et pour ne pas fragiliser les genoux, vérifier que vous avez de bonnes chaussures et changez d'itinéraire si nécessaire. Soyez aussi attentifs aux plaques de verglas.

Respirer en inspirant par le nez et expirer par la bouche. Le passage par les voies hautes évite le refroidissement du système pulmonaire et son irritation.

Dernier conseil, écoutez votre corps. "Un mal de tête qui persiste, une sensation de mal-être, des difficultés à respirer doivent alerter. Dans ce cas-là mieux vaut vous arrêter", recommande le Dr Jousselin. Et après l'effort, docteur ? "Une bonne boisson chaude !"

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr:

Sponsorisé par Ligatus