Diabète : à quoi sert l'hémoglobine glyquée ?

Ma grand-mère de 69 ans, diabétique de type 2, trouve son médecin trop sévère. Quel est l'objectif d'hémoglobine glyquée raisonnable ?

Rédigé le , mis à jour le

Diabète : à quoi sert l'hémoglobine glyquée ?

Les réponses avec le Pr. Jean-François Gautier, diabétologue à l'hôpital Saint-Louis (Paris) :

"L'hémoglobine glyquée joue un rôle d'espion. Le sucre est le carburant de l'organisme, de la cellule. C'est une molécule qui est extrêmement réactive, qui est capable de libérer de l'énergie immédiatement. Quand elle est en excès à l'état libre elle se fixe partout et en particulier sur les protéines, sur les enzymes ce qui provoque des dégâts au niveau cellulaire. Dans le sang, le sucre se fixe à la protéine qui mène l'oxygène aux tissus (hémoglobine). Et l'hémoglobine vit environ trois mois. On obtient alors une estimation de la glycémie moyenne des trois derniers mois qui précèdent la prise de sang.

"Quand l'hémoglobine glyquée est en dessous de 7 %, le diabète est bien contrôlé. L'hémoglobine glyquée concerne principalement les patients diabétiques mais on en parle de plus en plus pour dépister la glycémie. L'hémoglobine glyquée peut être dépistée n'importe quand, sans forcément être à jeun. Alors que la mesure de la glycémie doit être faite à jeun. La glycémie doit être inférieure à 1,26 grammes pour éliminer le diabète. Mais entre 1 gramme et 1,26 grammes, il faut tout de même une surveillance."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus