Des gestes simples pour éviter les escarres

L'Agence régionale de santé d'Ile-de France (ARS) mène depuis six mois une campagne pour lutter contre les escarres. Elles peuvent être à l'origine de graves complications qui augmentent la durée et le coût de l'hospitalisation. L'ARS a donc développé un protocole spécifique de prise en charge dans 220 établissements de la région, permettant une économie de plus de 8 millions d'euros. 

Rédigé le

Des gestes simples pour éviter les escarres

Une escarre est une plaie profonde de la peau, conséquence d'une nécrose des tissus. Elle survient lorsqu'un patient est immobilisé de façon prolongée. Le risque est particulièrement fréquent chez les personnes âgées. Il faut donc une attention permanente pour prévenir leur apparition. 

Cette lésion cutanée est la conséquence d'une compression des tissus mous entre les os et un plan dur, comme un lit. L'utilisation de matériel spécifique (des matelas à air, par exemple) permet de diminuer cette compression. Mais la prévention ne s'arrête pas là : l'alimentation est aussi primordiale, en particulier l'apport en protéines, pour développer la musculature du patient.

Toutes ces mesures de prévention mobilisent du personnel et du matériel supplémentaires. Cela engendre un coût non négligeable pour les services hospitaliers, mais qui évite des dépenses ultérieures, bien plus importantes.

Selon l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France, un patient souffrant d'une escarre resterait en moyenne presque dix jours de plus à l'hôpital. Un séjour entraînant un surcoût de 4.500 euros.

VOIR AUSSI