Contraception gratuite pour les mineures : une mesure en demi-teinte ?

La gratuité de la contraception pour les mineures sera effective à partir de dimanche 31 mars 2013. Une mesure qui comporte un bémol selon le Planning familial. Réaction en vidéo de Marie-Pierre Martinet, secrétaire générale du Planning familial.

Rédigé le

Contraception gratuite pour les mineures : une mesure en demi-teinte ?

Le décret instaurant la gratuité de la contraception pour les jeunes femmes âgées de 15 à 18 ans entrera en vigueur le 31 mars 2013. Cette mesure, promise par le ministre de la Santé, Marisol Touraine, était inscrite dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, voté à l'automne 2012. L'objectif est de faire diminuer le nombre de grossesses non désirées, très élevées chez les mineures. En France, en 2010, 18.000 mineures sont tombées enceintes, dont 13.500 ont subi une IVG.

Marie-Pierre Martinet, secrétaire générale du Planning familial

Cette mesure concernera les pilules de 1e et 2e génération, le stérilet et l'implant hormonal. En revanche, les pilules de 3e et 4e génération, le patch contraceptif, la cape cervicale ainsi que les préservatifs masculins et féminins ne seront pas pris en charge par l'Assurance maladie. Pas plus qu'ils ne le sont aujourd'hui.

Pour avoir accès à cette contraception gratuite, les jeunes filles devront avoir une prescription médicale. Et selon le mouvement du Planning familial, c'est là que le bât blesse : pour avoir cette ordonnance, les mineures devront consulter un médecin, une consultation qui n'est pas gratuite. De surcroît, il est difficile pour les jeunes filles de moins de 16 ans de se rendre chez le médecin sans en parler à leurs parents car elle n'ont pas de carte Vitale à leur nom.

Afin de bénéficier d'une contraception gratuite tout en préservant l'anonymat, les mineures peuvent toujours se rendre dans un centre du Planning familial. Le problème c'est qu'ils sont la plupart du temps situés dans les zones urbaines ou les villes moyennes, l'accès peut donc être difficile pour certaines jeunes filles.

En savoir plus