Comment choisir ses prothèses mammaires ?

Comment choisir ses prothèses ? Faut-il forcément les payer cher pour plus de sécurité ?

Rédigé le , mis à jour le

Comment choisir ses prothèses mammaires ?

Les réponses du Pr. Maurice Mimoun, chirurgien plastique à l'hôpital Saint-Louis (Paris) :

"Les prothèses doivent avoir un marquage CE. Dans les hôpitaux, dans les centres anticancéreux, ils font des marchés en fonction de la qualité et des particularités. Mais ce n'est pas obligatoirement le plus cher qui est le meilleur.

"Il n'y a pas de catalogue pour les prothèses. On est contraint par l'anatomie de la patiente qui va faire que l'on va utiliser telle ou telle méthode. On peut mettre les prothèses sous le muscle mais aussi sur la glande. Mettre les prothèses sur la glande a parfois son utilité, mais la qualité esthétique du résultat va être moins longue. Il y a donc beaucoup de critères à prendre en compte.

"Les études très longues sur un type de prothèse sont difficiles à réaliser car il faut 10-15 ans pour étudier la qualité d'une prothèse. Et les laboratoires sortent de nouvelles prothèses tous les deux ans environ."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

* Les réponses avec le Pr. Maurice Mimoun, chirurgien-plasticien à l’hôpital Saint-Louis de Paris

Sponsorisé par Ligatus