Chirurgie des doigts : que faire avec un doigt arraché ?

Lorsqu'il y a coupure, avec "enlèvement de matière", peut-on retrouver la même sensibilité qu'auparavant ? Peut-on retrouver une mobilité totale après avoir eu un doigt arraché par une porte et opéré dans la foulée ?

Rédigé le , mis à jour le

Chirurgie des doigts : que faire avec un doigt arraché ?

Réponses avec le Pr. Emmanuel Masmejean, chirurgien orthopédiste à l'hôpital européen Georges Pompidou :

"Si on parle d'un bout de pulpe qui est parti, ça va très bien repousser. La nature fait bien les choses. Si un doigt est coupé donc s'il y a amputation, l'amputation justifie un conditionnement du bout qui est séparé. Il faut mettre le bout dans une petite serviette humide que l'on place dans un sac plastique. Ensuite, on met ce sac plastique à l'intérieur d'un autre sac plastique contenant de la glace. Il ne faut pas mettre directement les segments amputés au contact de la glace. Mais on peut par la suite récupérer une certaine sensibilité.

"On peut espérer retrouver une bonne mobilité après avoir eu un doigt arraché. On choisit les indications de réimplantation. On peut alors espérer une fonction satisfaisante. Mais il faut aussi évaluer l'état du patient avant et notamment sa notion de tabagisme, car la cicatrisation chez le fumeur est nettement moins bonne voire beaucoup plus ralentie. On peut donc être amené à refuser une réimplantation à un patient très gros fumeur."

En savoir plus :

Questions/réponses :

  • Y a-t-il des spécialistes qui ne traitent que les doigts et les phalanges ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Mon index luxé voici trois mois est plié en deux et ne fonctionne plus malgré la réduction de la luxation. Est-ce grave ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Une plaie au doigt en apparence anodine est-elle systématiquement vérifiée par crainte de l'atteinte d'un tendon ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Existe-t-il une chirurgie esthétique des doigts (après traumatisme et erreur médicale, mon pouce est difforme) ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Réponses avec le Pr. Emmanuel Masmejean, chirurgien orthopédiste à l'hôpital européen Georges Pompidou