Anticancéreux périmés : un laboratoire français mis en cause

Le laboratoire Genopharm aurait trafiqué les dates de péremption de lots de Thiotepa®, un médicament fabriqué par le laboratoire allemand Riemser et utilisé dans le traitement des leucémies chez l’enfant. Une plainte a été déposée ce jeudi 17 novembre 2011.

Rédigé le , mis à jour le

C’est une information qui fait encore une fois peser le doute sur les pratiques de certains laboratoires pharmaceutiques. Le journal Le Parisien a révélé, jeudi 17 novembre 2011, l’intention du laboratoire allemand de déposer plainte au tribunal de grande instance de Paris pour "faux, usage de faux, tromperie et falsification".

Le groupe allemand accuse Genopharm, filiale du groupe Alkopharma, d’avoir sciemment mis sur le marché des lots de Thiotepa® périmés. Pire, il les soupçonne d’avoir falsifié un certificat de date de péremption courant jusqu'en août 2011.

Une affaire d’autant plus sordide et révoltante que le médicament est utilisé dans le traitement des cancers de l’enfant, notamment les leucémies. Pour le moment, aucun cas de pharmacovigilance (c’est-à-dire ayant entraîné des risques chez les patients) n'a été révélé par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), mais les questions demeurent.

A minima, ces médicaments périmés auraient perdu leur efficacité alors qu’ils étaient censés traiter les jeunes malades.

En savoir plus :

Pour aller plus loin :