Alcool et grossesse : un excès de précautions ?

Il y a cinquante ans, on n’arrêtait pas de boire pendant la grossesse, pourtant il n’y avait pas de problèmes ! Excès de précautions aujourd’hui ?

Rédigé le , mis à jour le

Alcool et grossesse : un excès de précautions ?

Les réponses avec le Dr Magloire Gnansounou, pédiatre à l’hôpital de Maubeuge (59) et Maïca Reichert, sage-femme coordinatrice du réseau "Maternité et addication" (Strasbourg).

"Non, on n’arrêtait pas de boire mais les difficultés que l’on connaît aujourd‘hui étaient moins connues parce que les prématurés d’il y a 50 ans, quand ils naissaient à moins de 30 semaines, avaient peu de chance de survie. De plus, le lien entre l’alcool et les symptômes du syndrome d’alcoolisation fœtale a été fait il y a 30 ans."