Action anti-inflammatoire : une vertu de plus pour le massage

Une nouvelle étude met en lumière le rôle du massage dans le processus anti-inflammatoire et dans la récupération cellulaire.

Rédigé le

Action anti-inflammatoire : une vertu de plus pour le massage
Action anti-inflammatoire : une vertu de plus pour le massage

Se faire masser, c'est agréable. On connaissait déjà les vertus apaisantes et antidouleur du massage. En effet, il augmente la libération dans nos cerveaux de la dopamine et de la sérotonine, deux neurotransmetteurs impliqués dans la régulation de l'humeur et dans la sensation de plaisir.

Il est désormais établi que 10 minutes de massage après un effort important permettent de réduire l'inflammation musculaire. Une nouvelle étude publiée dans Science Translational Medicine démontre que le massage réduit l'action des cytokines, des glycoprotéines impliquées dans la communication intercellulaire lors du phénomène inflammatoire. La manipulation des muscles augmenterait également la capacité des cellules musculaires à fabriquer des mitochondries, véritables petites "centrales à énergie" de la cellule, favorisant ainsi la récupération.

L'effet antidouleur du massage impliquerait les mêmes mécanismes que ceux induits par les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens traditionnels (comme par exemple l'ibuprofène)… sans leurs éventuels effets secondaires. Une raison supplémentaire pour donner une vraie place au massage dans la stratégie thérapeutique.

Source : J. D. Crane, D. I. Ogborn, C. Cupido, S. Melov, A. Hubbard, J. M. Bourgeois, M. A. Tarnopolsky, Massage Therapy Attenuates Inflammatory Signaling After Exercise-Induced Muscle Damage. Sci. Transl. Med. 4, 119ra13 (2012).

 En savoir plus

Sponsorisé par Ligatus